Saint-Gengoux-le-National

1 100 hab., 936 ha, chef-lieu de canton de Saône-et-Loire dans l'arrondissement de Mâcon, 28 km au SO de Chalon-sur-Saône. Le village, dans un repli de la grande côte chalonnaise, est une ancienne possession de Cluny (qui est à 15 km au sud), concédée au roi en 1166 et devenue alors une châtellenie fortifiée; d'où l'appellation de Saint-Gengoux-le-Royal portée jusqu'en 1793, et troquée alors momentanément pour… Jouvence, puis à nouveau jusqu'en 1848 où la nouvelle République fit adopter le nom actuel. Il a l'aspect d'un vieux village fort, «petite cité de caractère» avec des caves et 54 ha de vignes, utiisant la coopérative de Buxy (14 km au nord); un collège public, un hôpital local; maçonnerie Jeandin (25 sal.); la Voie Verte (v. Givry) passe auprès du bourg. La population de la commune a diminué peu à peu de 1886 (1 900 hab. sdc) à 1990 (1 000).

Le canton a 34 100 hab. (3 900 en 1999, mais 5 400 en 1936) pour 19 communes et 15 514 ha dont 3 497 de bois; il s'étend au sud du chef-lieu, dans la large dépression de la Grosne et sur les reliefs qui l'encadrent, et il est traversé par la ligne du TGV Paris-Lyon. Malay (260 hab., 1 214 ha), 7 km SSE du chef-lieu près du confluent de la Grosne et de la Guye, est le siège de la communauté de communes Entre Grosne et Guye, qui coïncide exactement avec le canton. Au centre, Cormatin (540 hab., 917 ha), au bord de la Grosne, est réputé pour son château du début du 17e s. (1605-1616), sobre mais doté de riches appartements et de grands jardins avec un labyrinthe végétal, et que visitent 60 000 personnes par an; musée du vélo. Cormatin a gagné 70 hab. entre 1999 et 2008.

Tout au sud, le très petit village de Taizé (180 Taizéens, 316 ha), également au bord de la Grosne et proche de Cluny, est connu pour sa communauté œcuménique, qui organise de nombreuses rencontres interreligieuses. Au NE, le non moins petit Chapaize (140 hab., 1 376 ha dont 672 de bois), considéré comme «village de caractère», a une forêt étendue sur le relief, où se cache le beau clocher carré d'un prieuré roman du 11e s. Chissey-lès-Mâcon (260 hab., 1 528 ha dont 671 de bois) occupe une clairière dans les reliefs près de la petite vallée du Grison mais n'y a que quelques arpents de vignes (7 ha). Bonnay (310 Bonnaymiens, 1 199 ha dont 155 de bois), 9 km au sud du chef-lieu, au pied du talus qui domine la vallée de la Guye, a une maison de convalescence. Plus à l'ouest à 13 km au SO du chef-lieu, Sigy-le-Châtel (100 hab., 695 ha), dans la haute vallee de la Guye, est dominé par les ruines de son vieux château médiéval; parc animal et jardin fleuri, avec festival de théâtre du Vieux Château.