Saint-Genis-Laval

19 800 hab. (Saint-Genois) dont 580 à part, 1 292 ha, chef-lieu de canton du département du Rhône dans l'arrondissement de Lyon, 8 km au SO de Lyon sur le plateau. La ville conserve des maisons anciennes en son centre, le château de Laye (17e s.), le parc de loisirs du clos de Beauregard succédant aux restes d'un ancien parc à l'ialienne du 16e s., et l'ancien fort de la Côte Lorette. Les alentours sont diversifiés: au nord s'est installé le grand centre hospitalier Lyon-Sud; au NO, le centre d'enseignement horticole privé de Pressin; à l'ouest, l'Observatoire de Lyon; au sud, le lycée agricole public du Coin et le grand centre commercial Saint-Genis-2; à l'est, la zone industrielle de la Mouche. La partie méridionale de la commune est traversée par l'A 450.

La ville a deux collèges et un lycée publics, un hôpital (32 lits médicaux, 240 en tout). L'activité industrielle est dominée par l'usine pharmaceutique cédée par Aventis au groupe grec Famar (330 sal.) et par la fabrique de pâtes alimentaires Lustucru (210 sal.); l'usine de cartouches et réservoirs ADG (Camping-Gaz), qui a employé plus de 400 personnes, a été vendue à l'états-unien Jarden et réduite à 270 salariés. Hormis quelques ateliers comme la bijouterie Ballet (45 sal.), le reste relève des activités tertiaires: hypermarché Auchan (380 sal.), Bazar de l'Hôtel de Ville (50 sal., groupe des Galeries Lafayette); location de linge et blanchisserie Elis (MAJ, 180 sal.), transports CGVL (550 sal., groupe Stars), Stef (TFE, 260 sal., frigorifiques), Servanin (120 sal.), General Logistic Systems (75 sal., au britannique Royal Mail); négoces de produits diététiques (Distriborg au groupe néerlandais Wessanen, 190 sal.) et de conserves Léon Fargues (groupe Camif, 60 sal.); travaux publics Eiffage (80 sal.) et Freyssinet (90 sal., groupe Vinci), nettoyage GSF Mercure (180 sal.).

La population communale a lentement progressé au 19e s. (3 700 hab. en 1886), atteint 5 900 hab. en 1954 puis fortement augmenté dans la seconde moitié du 20e siècle. Le canton a 41 000 hab., 4 communes, 4 520 ha dont 267 de bois; les trois autres communes sont Chaponost, Brignais et Vourles.