Saint-Geoire-en-Valdaine

2 000 hab. (Saint-Geoiriens), 1 673 ha dont 333 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Isère dans l'arrondissement de La Tour-du-Pin, 21 km au SE de celle-ci, à 450 m, dans la vallée encaissée de l'Ainan. Le village est dominé par le château des Clermont-Tonnerre (15e et 17e s.); plus à l'ouest, apparaît le château de Longpra, des 13e et surtout 18e s.; institut de réadaptation, hôpital local (10 lits de médecine, 160 en tout). La commune de Saint-Geoire avait 4 600 hab. en 1831 et en conservait 3 600 en 1881; mais elle a cédé en 1885 les territoires de trois nouvelles communes, ce qui l'a descendue à 2 000 hab.; elle était à 1 300 entre 1950 et 1970, et a un peu repris du poids depuis.

Le canton a 8 200 hab., 11 communes, 10 566 ha dont 2 618 de bois; il touche à l'est au Guiers, et par là au département de la Savoie; ses communes les plus orientales sont incluses dans le parc régional de la Chartreuse. Il est traversé par la N 75. Il partage avec celui de Virieu le lac de Paladru, à l'ouest. Les trois communes créées en 1885 sont Massieu (700 Massieutins, 1 046 ha dont 383 de bois) 4 km au SO, Saint-Sulpice-des-Rivoires (420 Rivoirins, 716 ha) 4 km à l'ouest et Velanne (420 Velannois, 804 ha) 4 km au nord. Leur population avait diminué de plus de moitié vers 1975 et augmente depuis.

À l'extrémité nord du canton près des Abrets, 10 km au NO du chef-lieu, Charancieu (570 Charancillois, 553 ha) est le site d'une usine de viennoiserie de la Brioche Pasquier, récemment rénovée et qui emploie 275 personnes; articles pour cyclistes Time Sport (45 sal.), emballages en bois Sipalex (30 sal.), mécanique MBC Guttin (25 sal.), installations thermiques Gillet (30 sal.), magasin Conforama (40 sal.); la commune était tombée à 260 hab. de 1950 à 1970 et sa population augmente depuis (+120 hab. de 1999 à 2007). La Bâtie-Divisin (810 Récugnots, 1 051 ha), 3 km au SE de Charancieu à 519 m, a une tôlerie ADMF (35 sal.), une chaudronnerie-robinetterie Meunier (25 sal.); sa population augmente depuis les 550 hab. de 1968, mais elle avait dépassé 1 400 hab. vers 1850.

Montferrat (1 300 Montferrauds, 1 226 ha), 3 km au sud de la Bâtie à 557 m, a suivi la même évolution (1 400 hab. en 1846, 670 en 1968) et a gagné 125 hab. de 1999 à 2004; la commune propose un musée consacré à Adolphe Pégoud (1889-1915), considéré comme l'inventeur des acrobaties aériennes, en 1913; la commune possède la rive nord-est du lac de Paladru et y a ouvert un nouveau musée; manoir de la Marinière, du 15e s. À Paladru (880 Paladrusios, 1 164 ha dont 250 de bois), à l'extrémité septentrionale du lac, 4 km au SO de Montferrat, à 485 m, un gros atelier de plasturgie et traitement de surfaces Rexor (160 sal.) appartient au groupe indien Jindal Polyester. La commune forme une «station verte de vacances» avec Charavines (canton de Virieu); elle a eu plus de 1 000 hab. de 1820 à 1846, 400 en 1962, et s'est accrue de 140 hab. entre 1999 et 2005.