Saint-Germain-Laval

1 500 hab. (Germanois), 1 708 ha, chef-lieu de canton du département de la Loire dans l'arrondissement de Roanne, 32 km au SO de Roanne à 430 m, au pied des monts du Forez au bord de l'Aix. La bourgade, «station verte de vacances» et «petite cité de caractère», a de nombreuses maisons anciennes, certaines à pans de bois, des restes de remparts et du donjon carré du 12e s., un musée d'histoire et archéologie (lapidaire) dans la mairie du 18e s., un musée de l'automobile; au sud, ancienne commanderie de Malte à Verrières; un collège public. La société Auverland, fondée en 1984, produisait des «petits véhicules protégés» avec 50 salariés; en 2005, elle a repris la fabrication de blindés légers abandonnée par Panhard (groupe PSA) à Marolles en Essonne, en conservant le même effectif mais sous la marque Panhard General Defense; mécanique Germeca (40 sal.). La population a augmenté d'une centaine d'habitants de 1999 à 2004; mais elle avait dépassé 2 300 hab. en 1886.

Le canton a 5 300 hab., 14 communes, 19 630 ha dont 2 841 de bois; il mord un peu sur les monts du Forez à l'ouest, mais sans y atteindre 900 m, et se limite à l'est à la rive gauche de la Loire. Au canton correspond la communauté de communes des Vals d'Aix et Isable, qui siège au chef-lieu. Pommiers (380 Pommerois, 2 384 ha dont 250 de bois), 4 km à l'est du chef-lieu, est un pittoresque village en rond, encore fortifié, «petite cité de caractère» abritant un prieuré issu d'un monastère bénédictin du 9e s. et affecté à une maison de retraite pour prêtres, avec bâtiments du 18e s. et cloître, église des 11e-12e s.; porte de ville, vieux pont du 15e s., musée d'histoire. La commune d'Amions (240 Amionnais, 1 701 ha dont 310 de bois), 6 km au nord du chef-lieu à 470 m, englobe un bois de plaine (forêt de Bas) et un échangeur avec péage de l'A 72.

Tout au nord du canton à 11 et 14 km de Saint-Germain-Laval, les communes de Dancé (110 Dancéens, 883 ha) et Bully (300 Bullysois, 1 903 ha dont 361 de bois, à 436 m) bordent les gorges de la Loire, enfoncées dans le socle du plateau de Neulise entre les bassins du Forez et de Roanne, et dont le plan d'eau est élargi par le barrage de Villerest. Bully a gagné 80 hab. de 1999 à 2007.

Dans le massif de la Madeleine, Grézolles (230 Grézelaires, 560 ha), 7 km ONO du chef-lieu au-dessus de la vallée de l'Aix à 570 m, a une fabrique de volets et portes de garages métalliques (Doitrand, 135 sal.). Saint-Martin-la-Sauveté (990 Saint-Martinaires dont 90 à part, 2 974 ha dont 654 de bois) est un assez gros village du plateau 10 km à l'ouest du chef-lieu, à 640 m; un institut médico-éducatif, bonneterie Regeffe (35 sal.). La population de toutes ces communes connaît une légère tendance récente à l'augmentation, mais avait fortement décliné: Saint-Martin avait culminé à 1 700 hab. dans les années 1880.