Saint-Germain-Lembron

1 800 hab., 1 570 ha, chef-lieu de canton du Puy-de-Dôme dans l'arrondissement d'Issoire, 10 km au sud de la ville au bord de la Couze d'Ardes, près du confluent avec l'Allier en pays de Lembron; collège public, institution pour enfants inadaptés. La population est à peu près stable depuis 1962, 300 hab. au-dessus du niveau des années 1930, mais bien en dessous des 2 200 hab. de 1806. Le village est le siège de la communauté de communes Lembron-Val d'Allier, qui associe 17 communes (7 300 hab.).

Le canton a 7 000 hab. (6 400 en 1999) et 16 communes sur 11 709 ha dont 1 526 de bois. Il est traversé par l'Allier et par l'A 75. Son relief très tourmenté oppose une limagne et des buttes vigoureuses. Juste à l'est au confluent de l'Allier et de la Couze d'Ardes, Le Breuil-sur-Couze (1 000 hab., 594 ha) a un lycée agro-environnemental privé et une gare, quelques petites entreprises de moins de 20 salariés.

Le site le plus connu, juste au-dessus du Breuil, est celui de Nonette (330 hab., 760 ha), à 510 m, dont le piton de laves couronné d'un château domine un coude de l'Allier (rive droite) et dont l'église est issue d'un prieuré. En face à 3 km NO du chef-lieu, Chalus (180 hab., 658 ha) se perche à 450 m au bord d'une longue butte couronnée de basalte qui domine la plaine; le village, considéré comme «petite cité de caractère», conserve un château médiéval. Juste au NO à 6 km du chef-lieu, Villeneuve (150 hab.,423 ha), à 460 m, a un château du 14-15e s. et renaissance, à quatre tours rondes et cour carrée, ouvert à l'art contemporain; la commune est parfois nommée Villeneuve-Lembron mais son nom officiel a toujours été Villeneuve; elle a eu 500 hab. au 19e siècle, 94 en 1975. À 2 km au-delà de Villeneuve, le vieux village fortifié de Mareugheol (180 hab., 754 ha, à 525 m), porte un nom un peu étrange, qui signifiait en gaulois la grande clairière.

Boudes (260 hab., 792 ha), 6 km à l'ouest de Saint-Germain à 450 m, «petite cité de caractère» et jadis siège d'un actif vignoble qui a conservé quelques restes sur un versant exposé au sud (32 ha en tout, 2e du Puy-de-Dôme après Châteaugay), ouvre sur la «vallée des Saints», dénommée d'après les formes des reliefs ruiniformes façonnés dans des argiles ocres. Saint-Gervazy (310 hab., 1 423 ha dont 400 de bois), 6 km SSO du chef-lieu à 500 m, encadrée par le plateau des Couzes, est connue pour une statue de Vierge noire (protégée à Clermont-Ferrand après avoir été volée), un château féodal à grosses tours rondes et un dolmen classé (la Cabane du loup); centre d'aide par le travail; la commune a gagné 50 hab. de 1999 à 2008. À l'extrême SE du canton au bord de l'Allier, le nom de Charbonner-les-Mines (920 hab., 336 ha), à 430 m, n'évoque plus qu'un lointain passé minier bien que «les Mines» n'ait été rajouté au nom d ela commune qu’en 1936; la population s'est accrue de 90 hab. de 1999 à 2008.