Saint-Germain-des-Prés

quartier du 6e arrondissement de Paris, au nord-ouest. Il est bordé au nord par la Seine le long du quai Malaquais jusqu'au pont du Carrousel, par la rue de Seine et la rue de Buci à l'est, la rue du Four au sud, la rue des Saints-Pères à l'ouest. Il est structuré par le boulevard Saint-Germain et la rue Jacob dans le sens ouest-est, la rue Bonaparte prolongée par la rue de Rennes dans le sens méridien.

Au nord-est, l'École nationale des Beaux-Arts est dotée d'une galerie d'exposition et côtoyée par l'Académie de Médecine. Un vaste et haut bâtiment de l'université Paris-5, construit de 1936 à 1953, occupe la partie occidentale, associant biomédecine, mathématiques et sciences humaines. Il est flanqué au sud par l'église ukrainienne Vladimir-le-Grand, que longe le petit square Tarass-Chevtchenko.

Au centre-sud, le carrefour très animé des rues Bonaparte et de Rennes et du boulevard Saint-Germain ouvre tout à la fois les places Saint-Germain, de Québec et Jean-Paul-Sartre-Simone-de-Beauvoir, celle-ci rappelant l'époque de création artistique autour du surréalisme et des écrivains de café qui rendirent un temps célèbres les cafés de Flore et des Deux-Magots et l'adjectif «germanopratin». La brasserie Lipp à l'ouest, ou la Rhumerie à l'est, font aussi partie des lieux symboliques du quartier. L'église Saint-Germain-des-Prés date des 11e et 12e s.; elle est issue de la puissante abbaye qui régnait en ces lieux hors des portes du Paris médiéval depuis le 6e siècle, et qui fut l'une des nécropoles royales. Non loin au nord se cache la jolie petite place de Furstenberg, sur laquelle donne le musée Delacroix.

Le quartier est l'un des centres de l'édition, où sont notamment le Seuil rue Jacob et Fayard rue des Saints-Pères. Le Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) est rue Jacob, l'École supérieure d'arts graphiques et d'architecture intérieure (ESAG-Penninghen) est rue du Dragon. Le collège Jacques-Prévert (380 élèves) est rue Saint-Benoît. Le quartier est desservi par la station de métro Saint-Germain-des-Prés de la ligne 4 (1910), décorée d'images et projections d'œuvres littéraires et, en limite, par les stations Mabillon et Saint-Sulpice. Le boulevard Saint-Germain tire son nom de l'abbaye; l'un des plus longs du centre de Paris, il va du pont de Sully au pont de la Concorde, sur 3 150 m (30 m de large) en passant par la place Maubert, Cluny, le carrefour de l'Odéon, Saint-Germain-des-Prés et l'extrémité du boulevard Raspail au croisement de la rue du Bac, puis l'Assemblée Nationale. Il a été tracé en plusieurs étapes, de 1855 à 1887.