Saint-Germain-du-Bois

2 000 hab. (Sangerminois), 3 033 ha dont 333 de bois, chef-lieu de canton de Saône-et-Loire dans l'arrondissement de Louhans, 15 km au nord de celle-ci; musée de l'agriculture, filiale de l'écomusée de la Bresse bourguignonne, parc de loisirs de la Yerlande, collège public; une entreprise de travaux agricoles et paysagers Id EES en travail adapté (35 sal.), supermarché U (70 sal.), maçonnerie Jannet (30 sal.); institutions pour enfants. La population a lentement diminué depuis le 19e s. (2 700 à 2 800 hab. entre 1870 et 1910) mais a gagné 140 hab. de 1999 à 2008. La communauté de communes de Saint-Germain-du-Bois correspond au canton et siège au chef-lieu.

Le canton a 6 600 hab. (5 800 en 1999), 13 communes, 21 610 ha dont 3 399 de bois; situé au cœur de la Bresse bourguignonne, il est bordé à l'est par le département du Jura, et traversé par la Seille et son affluent la Brenne, qui y confluent à Frangy-en-Bresse (630 hab., 2 368 ha); ce village est à 8 km ESE du chef-lieu au bord de la Seille et sert de village-centre pour la partie orientale du canton; Frangy, qui n'est «en Bresse» que depuis 1952, avait plus de 2 000 hab. dans la première moitié du 19e s., et encore 1 100 en 1950; mais sa population a regagné 40 hab. de 1999 à 2008; transports Créniaut (20 sal.). Pierre Joxe y a lancé en 1973 la Fête de la Rose, reprise depuis par Antoine Montebourg, qui marque en septembre la rentrée d'une mouvance socialiste.

Tout à l'opposé à l'angle SO du canton, Thurey (400 hab., 1 822 ha dont 209 de bois) est un autre petit village-centre à 10 km à l'ouest du chef-lieu, sur la N 78 de Chalon à Louhans, aux sources de la Tenarre, affluent de la Seille; Thurey avait plus de 1 000 hab. encore en 1900 et s'est dépeuplée ensuite mais, comme Frangy, en a regagné 40 après 1999. Mervans (1 400 hab., 2 828 ha dont 273 de bois), 7 km au NO de Saint-Germain, au bord de la Guyotte et au centre d'une étoile de routes, a une gare sur la voie de Dijon à Louhans et Bourg; peuplée de plus de 2 000 hab. aussi au milieu du 19e s., 1 700 en 1954, elle a mieux résisté que les précédentes au dépeuplement, et vient de gagner 180 hab. entre 1999 et 2008.