Saint-Gobain

2 400 hab. (Gobanais), 2 973 ha dont 2 453 de bois, commune de l'Aisne dans le canton de La Fère, 8 km au sud du chef-lieu. Au cœur d'un grand massif forestier qui fournissait alors le combustible, et en terrains sableux, le site fut choisi pour une manufacture de verre établie dans la suite de Colbert en 1692. Il fut ainsi à l'origine des réussites de la firme Saint-Gobain, encore l'un des fleurons de l'industrie française de la chimie et du verre, qui a emprunté son nom en 1830. Mais la firme n'y a plus d'activité notable, même si l'on peut y visiter l'ancienne verrerie; chaudronnerie Sermig (50 sal.); un établissement de santé, ancien sanatorium, en forêt à l'est du bourg; un collège public. La population communale a fluctué autour de 2 300 hab. entre 1880 et 1910, est descendue au-dessous de 2 000 dans les années 1930 et a fortement repris après guerre jusqu'à un maximum de 2 900 en 1968, elle a diminué ensuite et reste au même niveau en 1990, 1999 et 2008.

La forêt de Saint-Gobain est un lieu de promenades fréquenté, avec quelques sites de rochers de grès et les communes de Saint-Nicolas-aux-Bois et Fourdrain; v. Fère (La).