Saint-Gratien

21 600 hab. (Saint-Gratiennois), 242 ha, chef-lieu de canton du Val-d'Oise dans l'arrondissement de Montmorency. Entièrement urbanisé, son territoire se situe entre ceux de Sannois et d'Enghien-les-Bains et frôle au nord-est le lac d'Enghien. Il est traversé par la voie ferrée vers Persan (une gare du RER) et contourné à l'ouest et au nord par la voie rapide N 170. La ville a deux collèges publics, un centre de formation en apprentissage, deux maisons de retraite; elle conserve au nord le château Catinat, du 17e s., devenu municipal et rénové, et contient au sud les barres d'immeubles du quartier des Raguenets, classé en «zone urbaine sensible» et «zone de rénovation urbaine».

Résidentielle, la commune a peu d'emplois; supermarché Carrefour (50 sal.), transports par bus (Valmy-Monbus, 100 sal.), travaux publics Eurovia (50 sal.). Le canton, créé en 1985, correspond à la commune. Celle-ci avait 1 800 hab. en 1901, 5 800 en 1936 et sa population a dépassé 20 000 hab. dès 1975, avant de se stabiliser, au moins en apparence car l'estimation de 2006 lui attribue 2 400 hab. de plus qu'en 1999. La municipalité a une majorité de droite depuis 1983. Le maire est Jacqueline Eustache-Brinio, UMP, enseignante.