Saint-Hilaire

760 hab. (Saint-Hilarois), 2 302 ha dont 670 de bois, 389 de vignes, chef-lieu de canton du département de l'Aude dans l'arrondissement de Limoux, 12 km au NE de la ville, dans la petite vallée du Lauquet, affluent de droite de l'Aude. Il se distingue par sa grande abbaye bénédictine fortifiée issue du 8e s., avec église du 12e et très beau cloître du 14; musée lapidaire. Ce sont ses moines qui auraient mis au point la blanquette de Limoux au 16e siècle. La population augmente légèrement depuis le minimum de 1982, au-dessous de 600 hab.

Le canton a 3 050 hab. (2 700 en 1999), 14 communes, 18 045 ha dont 5 947 de bois et garrigues; il s’étend dans les Corbières en terrain très accidenté, autour du Roc des Trois Seigneurs (568 m), montant jusqu’à 804 m au sud à Saint-Polycarpe (170 Saint-Polycarpiens), 1 381 ha dont 500 de bois, 249 de vignes) dont le petit village, à 7 km ESE de Limoux, est né d’une autre abbaye bénédictine; il en demeure une église du 11e s., des peintures murales et des ruines des 17e-18e s. et d’un aqueduc. Entre les deux, le village de Gardie (100 Gardinois, 465 ha) a une cave coopérative qui fait partie des fondateurs du groupe principal de la blanquette de Limoux.

Tout au sud-est du canton, la petite commune de Caunette-sur-Lauquet (497 ha dont 217 de bois), qui n’a plus que 6 habitants (Caunettois) contre 94 en 1820 et 24 en 1954, offre l’originalité de dessiner une bande de 9 km de long sur à peine 200 m de large à certains endroits, reste de laborieux partages pastoraux. Juste au nord, Clermont-sur-Lauquet (23 Clermontains, 1 829 ha dont 1 200 de bois), 19 km au SE de Saint-Hilaire, a des restes de château et une église classée, dans un site très accidenté; la commune a eu 244 hab. en 1801.

En aval, Greffeil (90 Greffeillois, 1 367 ha dont 733 de bois), 12 km ESE du chef-lieu et également sur le Lauquet, se signale par son église et son vieux pont. Enfin l’abbaye rénovée de Rieunette (moniales cisterciennes, construite en 1162, rendue à la vie monastique en 1998 et offrant des hébergements) se trouve dans la commune de Ladern-sur-Lauquet (270 Ladernois, 2 464 ha dont 742 de bois, 128 de vignes), plus proche de Saint-Hilaire (5 km) mais dont le finage s’étend vers l’est jusqu’au pech de la Taurize. La commune s’est agrandie en 1965 en fusionnant avec Molières-sur-l’Alberte, 7 km à l’est, qui n’avait plus alors que 5 hab.; la population augmente un peu depuis 1982 (184 hab.) et s'est augmentée de 40 hab. entre 1999 et 2009.

Les deux communes de la vallée de l’Aude sont évidemment un peu plus peuplées, et en légère croissance récente: Verzeille, au confluent du Lauquet et de l’Aude, a 440 hab. (Verzeillais) et 521 ha, et vient de gagner 70 hab. depuis 1999; en amont, Pomas (770 Pomasiens, 1 015 ha) à 3 km au NO du chef-lieu, est dotée d’une gare et accueille les instalaltions électriques Robert (60 sal.); elle a gagné une centaine d'habitants dans le même temps.