Saint-Hilaire-de-Riez

10 700 hab. (Saint-Hilairois), 4 885 ha dont 620 de bois, commune de la Vendée dans le canton de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, face à Saint-Gilles de l'autre côté de la Vie. Le centre-ville occupe le lobe de méandre de Port la Vie et s'est entouré de nombreuses villas sur un bas plateau qui avance en mer et que borde la Corniche vendéenne, un fragment de «côte sauvage». Au nord, la plage de Sion-sur-l'Océan borde le massif de dunes qui court vers Saint-Jean-de-Monts et jusqu'à Fromentine. La commune possède 9 km de ce cordon dunaire, jusqu'aux abords de Saint-Jean, et quelques petits lotissements comme la Pège qui a un parc d'attractions, les Marines, les Becs où a été installé un parc aquatique Atlantic Toboggan. Ce fut l'un des fiefs des villas «Merlin», promoteur immobilier avisé pour budgets étroits et les Becs se nomma aussi Merlin-Plage.

En arrière du cordon, le Marais Vendéen se glisse jusqu'au cours de la Vie, entourant la longue et étroite crête d'une ancienne île qui sépare le marais de Saint-Jean-de-Monts de celui de Soullans, et porte de petits bois, des habitations et une route vers Le Perrier. À la limite de Soullans, la bourrine-musée du Bois Juquaud fait partie de l'écomusée du parc. Saint-Hilaire est, grâce à son étendue, la commune de Vendée qui offre la plus grande capacité d'accueil touristique, estimée à 80 000 places, avec des villages de vacances, plus deux centres naturistes.

C'est aussi le fief des chantiers Bénéteau (SPBI), qui y ont 550 emplois et plusieurs sous-traitants. Saint-Hilaire ajoute un hypermarché U de 150 emplois, quelques ateliers comme les forges Burgaud (quincaillerie de bâtiment, 65 sal.), le laquage Farges (20 sal.) ou la menuiserie Sidonie (45 sal.); imprimerie Tessier (25 sal.); ingénierie de mobilier Boistech (25 sal.), travaux publics CTCV (Charpentier, 40 sal.), constructions Bâti Construction (30 sal.) et Bâti 85 (25 sal.) du même groupe.

La commune offre trois hôtels (70 chambres) et un nombre exceptionnel de terrains de camping: 39 (6 900 places) dont 11 de luxe (2 700 places); plus 10 550 résidences secondaires (deux tiers du parc de logements). Elle avait déjà 2 300 hab. en 1851; elle a atteint les 3 000 hab. en 1900, les 4 000 en 1962; elle a plus que doublé sa population depuis. L'augmentation a été de 1 800 hab. entre 1999 et 2009. L'Insee accorde à Saint-Hilaire une unité urbaine de 23 800 hab., une aire urbaine de 27 000 hab., qui incluent Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Le maire est Jacques Fraisse, socialiste.