Saint-Hilaire-des-Loges

1 940 hab., 3 520 ha dont 200 de bois, chef-lieu de canton de la Vendée dans l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, 14 km à l'est de Fontenay, au bord de l'Autise. Elle est dotée d'une grosse église à trois nefs du 12e s., très remaniée au 19e s., et d'un collège public. La commune a eu 2 800 hab. en 1851 et elle était descendue à 1 580 autour de 1970-1975; elle a regagné quelques habitants depuis, dont 80 de 1999 à 2009.

Le canton a 9 500 hab. (8 900 en 1999), 10 communes, 19 905 ha; il est limitrophe des Deux-Sèvres. Toute la partie méridionale est dans la plaine de Fontenay, dont le principal village est Nieul-sur-l'Autise (1 260 Nieulais, 2 263 ha), 11 km ESE de Fontenay et 6 km au sud du chef-lieu, classé «petite cité de caractère». Il reste en effet de belles constructions romanes, dont le cloître du 12e s., de l'abbaye de 1068, qui fut une grande puissance du Marais Poitevin; festival des abbayes, galeries musicales; centre Aliénor d'Aquitaine (histoire médiévale); musée de la culture paysanne et maison de la meunerie au moulin, qui date de 1728; centre d'accueil du Vignaud, sentier botanique; confection de rideaux JPC (20 sal.). Nieul s'est accrue de 250 hab. entre 1999 et 2009.

Dans le bocage du nord, Foussais-Payré (1 220 Foussaisiens, 3 442 ha dont 425 de bois), 7 km NNO du chef-lieu, issue d'une fusion de 1968, mais dont la population décline, est aussi «petite cité de caractère», grâce aux nombreuses maisons anciennes restaurées, surtout du 16e s. (renaissance), aux halles de même époque, au prieuré devenu hôtel de ville, également du 16e s., à l'église romane du 12e s.; barrage d'Albert sur la Vendée, dont le lac de 110 ha remonte sur 7 km entre Saint-Hilaire et Foussais-Payré et a une capacité de 3 Mm3 ; voyages Soulard (autocars, 35 sal.).

À 4 km plus au nord, Puy-de-Serre (310 Puydesserriens, 1 381 ha dont 400 de bois), proche de la vallée de la Vendée, conserve une belle église romane du 12e s. et des restes du prieuré de la Bonneraie; la commune contient l'extrémité orientale de la forêt de Mervent. À l'est de Foussais et de Puy-de-Serre, Faymoreau (240 Faymoriens, 1 099 ha dont 300 de bois), 9 km NNE de Saint-Hilaire et en bordure du département, reste connue pour sa mine de charbon, qui fut active de 1827 à 1958; un musée a été aménagé sur le carreau de la mine, près duquel subsiste un coron.

À l'ouest du canton règne le site de Mervent. Au sud, et donc aussi au sud de la rivière Vendée, Saint-Michel-le-Cloucq (1 270 Michelais, 1 769 ha dont 233 de bois) fait maintenant partie des banlieues de Fontenay-le-Comte, qui est à 4 km; parc ornithologique de Pagnolle et lac de barrage d'Albert. Xanton-Chassenon (730 Xantonnais, 1 924 ha), dont le bourg est au bord de l'Autize à 3 km SO de Saint-Hilaire, a établi une base de loisirs au village de Chassenon au bord du lac d'Albert; la commune résulte d'une fusion de 1827; elle a 60 hab. de plus qu'en 1999.

Saint-Martin-de-Fraigneau (900 Tessonnais, 1 356 ha), 6 km au SE de Fontenay-le-Comte dans la Plaine, a une maison familiale rurale; mais les transports Thoinard (200 sal. en 2005), rachetés par Girard, ont fermé en 2009; constructions Logis du Marais Poitevin (35 sal.), carrosserie CVIM (20 sal.). La commune n’avait que 460 hab. en 1970 et croît depuis; elle a augmenté de 60 hab. depuis 1999. Le gentilé fait référence à l'ancien nom de la commune, qui fut Villa Tasso, Taxon, Taissonium et Tesson; le nom actuel de la commune ne date que de 1814.

Oulmes (770 Oulmais, 928 ha), au milieu de la Plaine à 14 km SE de Fontenay et à l’extrême sud du canton, est un lieu de passage fréquenté, avec N 148, A 83 et un gros échangeur; elle est le siège de la communauté de communes Vendée-Sèvre-Autize (16 communes, 15 200 hab.) et a augmenté de110 hab. de 1999 à 2009).