Saint-Lunaire

2 410 hab. (Lunairiens), 1 027 ha dont 135 de bois, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Dinard, 3 km à l’ouest de Dinard sur la côte d’Émeraude. C’est un port de pêche et une station balnéaire dans un site agrémenté par la grotte des Sirènes et les pointes rocheuses du Décollé (avec grotte et table d'orientation) et du Nick, encadrant l'estuaire du Crévelin, avec quatre plages dont la longue plage de Longchamp à l'ouest, un port de plaisance de 250 places à bouées, et un vieux centre à ruelles étroites. La station a été créée par un banquier haïtien, Sylla Laraque, à la fin du 19e s., avec grand hôtel et casino (fermé depuis), et comprend le golf de Dinard, qui est l’un des trois plus anciens de France (1887).

La commune a 1 400 résidences secondaires (56% des logements), deux campings (380 places), un petit hôtel. La population continue de croître lentement: 1 400 hab. vers 1900, 1 600 en 1960, et a gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2008. Le finage est étiré du nord au sud. Au-delà du bois de Ponthual au sud, l’aéroport de Dinard-Pleurtuit mord sur le territoire communal, ce qui lui vaut d'en héberger les installations de la compagnie de transports aériens TAT (Sabena Rechnics, 550 sal.) et de la maintenance aéronautique Hydraulic Repair (Hydrep, 100 sal.), filiale commune de TAT et du groupe Safran (par Messier). Saint-Lunaire est le siège de la communauté de communes de la Côte d’Émeraude, qui associe 9 communes (17 600 hab., 10 300 ha).