Saint-Maximin

2 660 hab. (Saint-Maximinois), 1 233 ha dont 649 de bois, commune de l’Oise dans le canton de Chantilly, 4 km au nord de Chantilly et 4 km au sud de Creil sur la rive gauche de l’Oise. Le château de Laversine (16e s.), ancienne maison de plaisance de François Ier, abrite un institut médico-éducatif de 65 places; un lycée professionnel public, centre commercial aux portes de Creil avec hypermarché Cora (430 sal.) et magasins Castorama (110 sal.), Décathlon (85 sal.), Metro (60 sal.), Conforama (55 sal.), Lapeyre (35 sal.), Boulanger (55 sal.), Fnac (50 sal.), But (40 sal.), Darty (40 sal.), Cultura (35 sal.), Kiabi (30 sal.), G. Truffaut (30 sal., jardinerie), Dubreucq (30 sal., pharmacie), Verre Clair (25 sal.), Pickwick (25 sal., jeux et loisirs), Lidl (25 sal.), Botanic (20 sal.), La Halle (20 sal.) et plusieurs restaurants.

Dans le secteur productif, la principale entreprise, la fonderie d’acier Marlyd (à l’italien Metalindustria, 90 sal.) a disparu. Restent les fabriques d'aliments pour enfants et diététiques Pro Dietic RDP (60 sal.), de graisses industrielles et lubrifiants Molydal (50 sal.), de dallages Rocamat (30 sal.), plus la meunerie Agro Ingredients (25 sal.) du groupe Soufflet, qui a repris l'usine de produits amylacés Bakemark Ingredients du groupe néerlandais CSM).

Dans d'autres domaines, constructions Léon Noël (25 sal.), installations électriques Le Bihan (25 sal.), garages, transports Promil (20 sal.); négoces de surgelés Defoort (40 sal.), de machines-outils Rohm (30 sal.), vente par automates D8 (30 sal.); nettoyage Agenor (75 sal.), publicité Mediapost (70 sal.), gardiennage Oise Protection (240 sal.); bowling Plaza (40 sal.). La commune est traversée par la N 16 et, à l’est, englobe une partie de la forêt de la Haute Pommeraye. Sa population augmente depuis 1950 (1 500 hab.) mais n'a gagné que 60 hab. après 1999.