Saint-Nom-la-Bretèche

5 000 hab. (Nonnais-Bretéchois), 1 174 ha dont 481 de bois, chef-lieu de canton des Yvelines dans l'arrondissement de Saint-Germain-en-Laye, 7 km au SO de celle-ci. La moitié nord de la commune est sur le plateau boisé de la forêt de Marly; la moitié sud, où sont les habitations, est sur le bas plateau que draine vers l'ouest le ru de Gally, qui passe plus au sud à Chavenay et dont la commune n'a qu'un vallon affluent. L'autoroute de Normandie traverse en diagonale la forêt mais n'est accessible qu'à l'est, à Rocquencourt.

La commune a une église inscrite des 12e-13e et 16e-17e s., une tour de guet du 13e s., un château des 17e-18e s. avec parc (la Bretèche), la ferme Saint-Nom qui fut une ferme modèle des moines cisterciens des Vaux de Cernay et qui a des bâtiments du 17e s., la ferme du Val Martin (ou Valmartin, 17e-18e s.), trois maisons de portiers des portes du parc de chasse de Versailles, les ruines d'un ancien château médiéval de Montjoie et du château de Joyenval. Le golf, au sud-est, ouvert en 1959 (36 trous) est réputé et les villas bourgeoises abondent dans des lotissements cossus, surtout ceux qui entourent le golf en débordant à l'est sur Noisy-le-Roi.

La commune a un conservatoire de musique renommé et accueille l'ingénierie Euromatic (45 sal.), les éditions audio Dam's (40 sal.), les plantations Art Topia (35 sal.), les nettoyages EGN (450 sal.) et TFN (370 sal.). Elle n'avait que 670 hab. en 1936, puis est passée à 1 100 en 1962, 3 000 en 1975, 5 100 en 1990 avant de perdre quelques habitants.

Le canton a 37 600 hab., 8 communes, 6 058 ha. Il comprend L'Étang-la-Ville et Noisy-le-Roi à l'est, Villepreux et Feucherolles à l'ouest. Rennemoulin (140 hab., 222 ha) est une très petite commune à 3 km au sud-est du chef-lieu, sur le ru de Gally où elle conserve un beau lavoir; un ancien prieuré de prémontrés du 13e s., acquis en 1916 par l'Institut Pasteur, y a une ferme expérimentale; elle avait 90 hab. en 1926, 120 en 1954. Chavenay (1 900 hab., 603 ha) dans la même vallée mais à 3 km au SO du chef-lieu, est plus étendue et plus peuplée; son église est en partie du 10e s. Le vieux village de fond de vallée est dominé au nord, sur le bas plateau, par le vaste lotissement dit du Vallon de Chavenay. L'aérodrome de Chavenay-Villepreux est au sud sur le même plateau; il est doté de deux pistes gazonnées de 720 et 800 m et utilisé par sept aéroclubs disposant d'une batterie de hangars; le nombre annuel de mouvements est de l'ordre de 90 000. La commune n'avait encore que 550 hab. en 1954; elle a atteint 1 500 hab. en 1977.