Saint-Paul-sur-Ubaye

190 hab. (Saint-Paulois), 20 555 ha dont 3 000 de bois, commune des Alpes-de-Haute-Provence dans le canton de Barcelonnette; «sur Ubaye» a été ajouté en 1998. La commune a eu jusqu'à 1 850 hab. au début du 19e s. et n'a pas cessé de se dépeupler ensuite. Son territoire occupe toute la haute vallée de l'Ubaye, le long de la frontière italienne. Le centre est à 1 470 m d'altitude et à 22 km du chef-lieu par la route, qui se termine en cul-de-sac, mais 16 km en amont du village. De celui-ci part vers le nord-ouest la route du col de Vars, qui est à 8 km et à 2 111 m, et qui donne accès au Queyras. Quelques cheminées de fées se voient aux environs; petit musée de l'outillage agricole.

Vers l'aval, l'accès est de Saint-Paul est défendu par le défilé de la Reyssole, où s'enfonce l'Ubaye. Vers l'amont, la commune s'étire sur 27 km SO-NE, compte une douzaine de hameaux et affiche une trentaine de sommets de plus de 3 000 m. À 4 et 5 km de Saint-Paul, apparaissent les hameaux de Sarenne, une usine électrique et le vieux pont très hardi du Châtelet, de 1880 m, perché à 100 m au-dessus d'une gorge très étroite. Le dernier hameau sur l'Ubaye est celui de Maurin, où est le refuge de Maljasset; le GR 5 y descend du col Girardin (2 706 m) sur le chemin de Ceillac, à l'est du pic de la Font Sancte (3 387 m). La Tête des Toillies (3 176 m) est le sommet le plus éloigné au NE, le Bric de Rubrenc (3 340 m) le plus élevé à la frontière vers l'est, mais le point culminant est l'Aiguille de Chambeyron (3 411 m), à l'intérieur de la commune à l'ENE du village, bordée de glaces; aux alentours, refuge de Chambeyron, plusieurs petits lacs et celui des Neuf Couleurs, plus étendu (10 ha), à 2 834 m.

Au sud du Chambeyron et à l'est de Saint-Paul, le hameau et le vallon de Fouillouse, qui vient du SE, sont accessibles par le GR 5. À l'extrême sud, à l'entrée de la commune et chargés de protéger la vallée de Barcelonnette, ont été érigés les forts de Berwick (1709), des Corres et de Tournoux (visite), au-dessus du confluent de l'Ubaye et de l'Ubayette. On fait un peu de ski de fond dans la commune, toutefois plus fréquentée en été, où sont 220 résidences secondaires.