Saint-Thibéry

2 400 hab. (Saint-Thibériens), 1 847 ha, commune du département de l'Hérault dans le canton de Pézenas, 8 km au sud du chef-lieu et 10 km NNO d'Agde, proche du confluent de l'Hérault et de la Thongue et bordée par celle-ci. Elle occupe un haut lieu historique, celui de Cessero, l'une des villes situées sur la Via Domitia; de là partait une voie vers Lodève et Millau, qui figure sur la table de Peutinger. On y trouve d'anciens remparts, des maisons des 14e au 17e s., un vieux pont médiéval sur la Thongue, et l'ancienne église abbatiale (14e s.). La ville a tous les commerces et services de base, et une maison de retraite.

Son territoire s'appuie sur un ensemble d'épanchements basaltiques dominé par trois buttes, au bourg lui-même et dans les monts Ramus, où apparaissent des formes d'orgues basaltiques; le site est partiellement exploité en carrières (sociétés Basaltine, 50 emplois, et Roche Bleue, 35 sal.); c’est le fief du groupe Mazza, maintenant absorbé par Eiffage (250 sal.). La commune a aussi une cave coopérative (33 000 hl), distillerie, circuit de motocross, zone artisanale du Causse, une nouvelle zone d’activités intercommunale de la Crouzette sur 13 ha; éditions de revues Batirama (90 sal.), transports Brunier (TAB, 80 sal.); une distillerie Bel (20 sal.) produit des parfums, liqueurs et sirops (notamment de mûres).

Le finage s’agrémente de plusieurs domaines avec parc, tel le château de Sainte-Cécile; environ 650 ha de vignes. Saint-Thibéry a eu 2 500 hab. en 1901, moins de 1 700 en 1954; sa population augmente lentement depuis (+170 hab. de 1999 à 2009). La ville est le siège de la communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée, qui unit les pays d’Agde et de Pézenas (19 communes, 65 100 hab.).