Saint-Venant

3 200 hab. (Saint-Venantais) dont 110 à part, 1 424 ha, commune du Pas-de-Calais dans le canton de Lillers, 9 km NNE du chef-lieu au bord de la Lys. Cette ancienne ville fortifiée et comtale se nomma jadis Papinghem, et Fort-Vert en 1793, et fut un centre logistique à 12 km au sud du front pendant la Première Guerre mondiale. Elle a un hôtel de ville classé du 18e s., deux anciennes portes, un parc et les jardins de la Peylouse, et un port de plaisance. Elle accueille un collège public et un institut de rééducation psychologique (45 places), une maison de retraite, un centre éducatif fermé et le centre hospitalier psychiatrique Val de Lys-Artois (520 places); négoce de vaisselle Evrard (35 sal.), transports Christiann (40 sal.), ambulances Lourme (35 sal.). La population communale était de 2 000 hab. au début du 19e s., 3 400 vers 1900, et a culminé à 4 300 en 1968 puis a diminué, perdant encore une centaine d’habitants de 1999 à 2010.