Saint-Vincent-de-Paul-Lariboisière

quartier au nord-ouest du 10e arrondissement de Paris. Il est circonscrit par la rue du Faubourg-Poissonnière à l'ouest et le boulevard de La Chapelle au nord, la rue du Faubourg Saint-Denis à l'est, la rue de Chabrol au sud. Il est traversé en diagonale par le boulevard de Magenta, qui y croise la rue La Fayette.

Au nord-est, l'espace est largement occupé par la gare du Nord et l'hôpital Lariboisière. L'hôpital date de 1854 et offre 760 lits médicaux (plus de 1 000 en tout) en comptant l'hôpital Fernand-Widal du quartier Louis-Blanc-Aqueduc. La gare du Nord a été installée sur les terrains de l'ancien clos Saint-Lazare, dont le nom était déjà pris par la première gare parisienne à l'ouest; elle a ouvert en 1846, les bâtiments actuels datant de 1865; la Compagnie des chemins de fer du Nord appartenait au groupe Rothschild. La gare dessert l'éventail du nord de la France et, au-delà, une partie de l'Europe du Nord-Ouest, notamment par les trains Thalys vers la Belgique et Eurostar vers l'Angleterre; elle serait la première gare d'Europe par le trafic de voyageurs, avec 180 millions de voyageurs par an. Disposant de 32 voies, elle est interconnectée avec les lignes de RER B, D et E et avec les lignes de métro 4 et 5, et offre de nombreuses liaisons régionales par le Transilien. La station de métro Gare-du-Nord est la plus fréquentée de Paris. Elle assure la correspondance des lignes 4 (1908) et 5 et fut le terminus de cette dernière de 1907 à 1942; la boucle de terminus sert à présent à la formation du personnel. Elle a quatre entrées; un couloir la relie à la proche station de La Chapelle sur la ligne 11; elle est reliée aux gares des RER, également nommées Gare-du-Nord, sauf pour le RER E dont la gare a pris le nom de Magenta, bien qu'elle soit à l'opposé de l'avenue de ce nom par rapport à la gare.

Le sud-ouest du quartier est un espace d'habitat, au centre duquel sont l'église Saint-Vincent-de-Paul, néoclassique à deux tours édifiée en 1844, son square et la place Franz-Liszt. Une École des ingénieurs de la Ville de Paris est tout près, rue Fénelon. Juste à l'ouest sont le lycée technique public Jules-Siegfried (gestion et comptabilité, 590 élèves dont 350 post-bac) et le lycée privé Rocroi Saint-Léon (460 et 220 élèves), au sud-est le collège public Bernard-Palissy (270 élèves) et le marché Saint-Quentin.

À l'angle nord-est du quartier, le théâtre des Bouffes du Nord (530 places), construit en 1876, rouvert en 1974 après une fermeture de 22 ans, borde le boulevard de La Chapelle. Un hôtel Mercure de 240 chambres est près de la gare. Le quartier bénéficie des stations de métro Barbès-Rochechouart et La Chapelle, Gare du Nord et Gare de l'Est, et des RER B, D et E à la Gare du Nord. La rue Saint-Vincent-de-Paul (250 m) était une partie de la rue d'Hauteville, rebaptisée en 1847 avec l'achèvement de l'église. L'hôpital Lariboisière rend hommage par son nom à sa principale donatrice, comtesse Élisa de Lariboisière, fille d'un ministre des finances de la Restauration et bru d'un général d'Empire, morte sans descendance en 1851.