Sainte-Anne

23 300 hab. (Saintannais), 8 029 ha, commune de la Guadeloupe, divisée en deux cantons dans l'arrondissement de Pointe-à-Pitre, au milieu de la côte méridionale de la Grande-Terre. Le bourg est à 19 km à l'est de Pointe-à-Pitre et bénéficie d'une belle anse; il fut jadis le siège de l'Amirauté, chef-lieu de la Grande-Terre avant Pointe-à-Pitre, et passa longtemps pour en être la plus riche commune, en concurrence avec Le Moule. Il a accueilli une installation du Club Méditerranée à la plage de la Caravelle, qui borde la pointe de l'Accul (330 chambres, 1 300 places, plus de 300 salariés).

L'occupation du littoral reste discrète hors du bourg et de ses abords: seuls le quartier et la pointe du Helleux se distinguent, 6 km à l'est près de l'embouchure de la rivière de l'Anse, qui fixe la limite orientale de la commune; l'hôtel Ellen Palm y propose 66 chambres de luxe. Cela n'empêche pas la commune de disposer de belles plages comme celle du Bois Jolan à l'est, celle de Sainte-Anne même, et d'agréables criques vers l'ouest, où l'anse à Saint marque la limite occidentale du territoire. Les maisons sont plus nombreuses à l'intérieur, le long de la route N 4 où se signalent ainsi les quartiers de Fonds Thézan et Durivage à l'ouest, Ffrench, Poirier et Châteaubrun à l'est.

L'habitat est encore plus dense dans les basses collines qui montent vers les Grands Fonds et y culminent à 136 m (morne de l'Escale), au sein desquelles émergent quelques rassemblements comme à Deshauteurs, Belle Place, Grands Fonds et Pavillon, Calvaire, Douville. Le relief est plus bas et moins accidenté vers l'est, et constellé de dolines autour de Bel Étang, Gentilly, Surgy et du vaste ensemble de Richeplaine, où règne la canne à sucre. La commune cultive 2 400 ha dont 300 de canne, 140 de légumes, et entretient un fort cheptel: 7 000 bovins, 1 700 porcins, 13 000 volailles.

La population de la commune est en augmentation sensible: elle avait environ 13 000 habitants dans les années 1970, 17 000 en 1990, 20 500 en 1999. Sainte-Anne accueille une clinique, deux collèges et un lycée général publics, un village artisanal avec une Maison de l'Artisanat, un musée du peintre Lethière comportant aussi de très nombreux objets anciens, plusieurs hôtels, un village de Pierre et Vacances (1 700 places, en 430 studios et 70 appartements) et un petit port de pêche.

Elle enregistre 4 000 emplois; sur 7 000 habitants ayant un emploi, 2 700 le trouvent sur place, 4 300 dans une autre commune; 3 200 habitants sont chômeurs (32%). Le revenu est dans la moyenne départementale (14 300 €, 28% de ménages imposés); 1 200 résidences secondaires composent le dixième du parc immobilier. La municipalité a une majorité de droite. Le maire est Blaise Aldo, UMP, également conseiller régional, qui fut aussi conseiller général et député européen.