Sainte-Baume (la)

relief éminent de la Provence non loin de Marseille et de Toulon. Il est formé d'un crêt de calcaires jurassiques dont l'escarpement très puissant est tourné vers le nord et qui chevauche un pli anticinal éventré, sous l'effet d'une poussée de nappe venant du sud. Il est de direction OSO-ENE et se suit sur 12 km; il culmine à 1 147 m à l'est et fournit, à 1 042 m à l'ouest au pic de Bertagne, le point culminant des Bouches-du-Rhône. Le site a belle allure et a été souvent peint, au même titre que la Sainte-Victoire d'Aix. Le nom désigne une grotte sanctifiée; la Baume s'ouvre au pied de l'escarpement près du milieu du crêt et elle est réputée avoir abrité la fin de vie de Marie-Madeleine, débarquée aux Saintes-Maries-de-la-Mer… Son culte et ses pèlerinages ont été confiés aux dominicains depuis 1295, non sans quelques interruptions, la grotte étant devenue les Thermopyles en 1791 et les dominicains ne s'y étant réinstallés qu'en 1859. Les visiteurs sont nombreux et ont changé le paysage de la commune dont le finage s'étire le long de l'escarpement, Plan-d'Aups-Sainte-Baume.