Sainte-Croix-aux-Mines

2 100 hab. (Creuziens), 2 785 ha dont 2008 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Sainte-Marie-aux-Mines, 4 km en aval du chef-lieu, au bord de la Liepvrette à 314 m. Son nom originel était Steinbach. La bourgade a quelques petites entreprises, de bois (scierie et palettes Schmitt, 70 sal.) et carton (Rossmann, 45 sal.) surtout; gare. La commune est incluse dans le Parc régional des Ballons; elle a un musée de la scierie Vincent. Elle contenait 3 700 personnes en 1906; sa population n’a cessé de diminuer qu’après 1982. Elle est le siège de la communauté de communes du Val d’Argent (4 communes, 10 300 hab.). Le territoire communal s’étend au nord-ouest jusqu’à la crête vosgienne et à la limite du département des Vosges, où il culmine à 891 m et abrite des fermes et chalets épars sur les versants de deux grands vallons. Dans celui de l'ouest se tient le hameau du Petit Rombach, doté d'une chapelle et dominé au nord-ouest par les ruines du château d’Échery; dans le plus oriental demeure le hameau du Grand Rombach, qui a également son vieux château. Au sud-est, où le relief est moins accidenté, mais monte un peu plus haut, le ban s'approche en pointe de la crête du Taennchel par la croupe du Spiermont et atteint 932 m.