Sainte-Luce-sur-Loire

11 900 hab. (Lucéens) dont 250 à part, 1 145 ha, commune de la Loire-Atlantique dans le canton de Carquefou, en banlieue NE de Nantes. Son hôtel de ville occupe l’ancien château de Chassay (16e s.). Elle accueille un collège public et de nombreuses entreprises, surtout du secteur tertiaire (plus de 4 000 emplois), dont la plate-forme régionale de Décathlon (150 sal.) et le centre de distribution du livre du groupe Hachette (35 sal.); supermarché U (30 sal.), magasin Decathlon (20 sal.), négoces de surgelés (70 sal.), de matériels médicaux Vitalaire (70 sal.), de bois ARBA (50 sal.), de combustibles Prima (35 sal.), de métaux Thyssenkrupp (25 sal.), d'électronique Williamson (25 sal.), de fournitures d'imprimerie Sofogra (25 sal.); vente à domicile Swipe (30 sal.); assurances GPA-Vie (Generali, 75 sal.), location de linge et blanchisserie Initial-BTB (60 sal.), gardiennage Neo Security (380 sal.), Loomis (60 sal.); transports Ebrex (50 sal.), Lahaye (35 sal.), Ziegler (30 sal.), Ageneau (25 sal.).

La commune a toutefois vu s'accroître les activités de fabrication et le nombre d'ateliers: constructions aéronautiques Jallais (175 sal.), matériel d’enneigement du groupe Johnson (York Neige, 60 sal.); matériel de dentisterie Le Moal (Biodenthèse, 35 sal.), de stores AMT (30 sal.), métallerie FCB (30 sal.), menuiserie Jallais (25 sal.), moules industriels Simop (20 sal.), cintrage de tubes Trois Axes (20 sal.); éditions Peoplenantes (50 sal.), prépresse et routage Heliographic (35 sal.), matériel informatique IER (20 sal.); charcuterie Brison (25 sal.); ingénieries Nantaise des Eaux (NDEI, 55 sal.), Karpat (20 sal.), installations électriques SA2EI (40 sal.), Sime (25 sal.) et EL2D (25 sal.), travaux publics ATP (75 sal.) et Bureau (25 sal.), maçonneries Lefèvre (50 sal.), Crépeau (45 sal.) et Crochet (30 sal.), plâtrerie Nantes Équipement (25 sal.), peinture ATEP (20 sal.).

Sainte-Luce abrite le Centre interprofessionnel de formation pour l’artisanat et les métiers (Cifam), le Centre régional de formation en transport et logistique; échangeur autoroutier de Bellevue et pont sur la Loire; site de loisirs de l’île Clémentine, espace culturel et de loisirs Ligéria, maison de la musique (Sinfonia); étang de la Gironnière (15 ha). La commune est devenue «sur Loire» en 1920; elle avait alors 1 100 hab., est passée à 2 000 en 1955, 6 000 en 1976 et a passé le cap des 10 000 en 1994; elle n' a toutefois gagné que 400 hab. de 1999 à 2009. Le maire est Bernard Aunette, socialiste, également conseiller général.