Sainte-Lucie-de-Tallano (Santa Lucia di Talli)

400 hab., 2 557 ha dont 2 080 de bois, commune de Corse-du-Sud au sud du canton de Tallano-Scopamene, dans une partie fort accidentée de l'Alta Rocca, 19 km au NE de Sartène, à 450 m. La commune va de la vallée du Rizzanese au NO à la crête qui domine celle de son affluent le Fiumiccicoli au sud, incluant la forêt du Valdu Grossu. Elle a intégré par fusion en 1965 les anciennes communes de Poggio-di-Tallano et Sant'Andrea-di-Tallano. Ce vieux chef-lieu de la piève de Tallano, qualifié de «village de charme», est très proche d'autres villages auxquels il sert de petit centre de services. On tâche d'y faire revivre les anciennes vignes et oliveraies, et d'y attirer les touristes: moulin à huile restauré et visitable au couvent Saint-François, écomusée de l'olivier, foires artisanales dont celle de l'huile nouvelle en mars. On y voit quelques belles maisons anciennes, dont une tour pisane habitée. Un autre titre de notoriété est la présence d'un gisement de diorite orbiculaire, maintenant épuisé mais qui a laissé de beaux spécimens. Enfin, tout au SO dans la vallée du Fiumicicoli, un établissement thermal propose les eaux de la source de Caldane (40°C, sulfatées et assez agressives). La population est en baisse: 67 habitants de moins entre 1999 et 2004, soit -17%.