Sainte-Marie-aux-Chênes

3 670 hab. (Quercussiens), 1 019 ha, commune de la Moselle dans le canton de Marange-Silvange, 9 km OSO du chef-lieu sur le plateau, près d’Auboué et de Batilly. Le gentilé, un peu savant, vient du nom latin du chêne (Quercus). Elle a eu plusieurs mines de fer; échangeur de l’A 4, zone industrielle avec quelques entreprises dont la boulangerie La Fournée Dorée (120 sal.), les ateliers de métallerie ALC (25 sal.), de plastiques de base Treffert (30 sal.), de carrosserie Gruau (20 sal.); conditionnement de cosmétiques à façon (Condiluxe, 20 sal.), travaux publics et réseaux WH (25 sal.); travail temporaire Adecco (45 sal.). Un hypermarché Cora (240 sal.) et un collège public y sont établis. La commune n’avait pas 300 hab. de 1871 à 1900, puis elle est passée à 1 700 en 1911, 2 700 en 1931 et a culminé à 3 400 en 1968; sa population s’est ensuite stabilisée, puis a augemnté de 310 hab. entre 1999 et 2008.