Sarre-Union

3 200 hab., 1 539 ha dont 295 de bois, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l’arrondissement de Saverne, 38 km au NO de celle-ci et 28 km au sud de Sarreguemines, sur la Sarre. Le bourg principal de l’Alsace bossue règne au centre d’une excroissance du département en direction du plateau lorrain. Sa population a retrouvé les niveaux de la fin du 19e s., après un creux vers 2 500 au milieu du 20e; elle a toutefois perdu quelques habitants de 1999 à 2007.

C’est une ville double, unissant Bouquenom (rive droite) et Villeneuve (rive gauche). Bouquenom est un ancien village fort (Bockenheim) construit en rond, qui a conservé quelques restes de ses remparts du 14e s.; il appartenait aux comtes de Nassau au 16e s., est devenu luthérien et a été ravagé durant la guerre de Trente Ans. Avec son voisin Sarrewerden, il est passé en 1697 sous l’autorité des ducs de Lorraine: la famille de Nassau a alors fait édifier en face Neu-Sarrewerden, aujourd’hui Villeneuve, selon un plan en damier parfait (1706). En 1766, à la mort de Stanislas, Bouquenom est devenu français. L’ensemble a été rattaché au Bas-Rhin en 1793 en raison de la religion dominante, les deux communes ont fusionné en 1794 sous un nom symbolique (v. le bon travail très illustré de J.-C. Brua sur http://www.pharmaciejacob.com/id38.htm).

La ville actuelle est desservie à la fois par l’autoroute A 4, la voie ferrée et le canal des Houillères. Elle a musée régional, aérodrome, hôpital local, collège et lycée polyvalent publics, un centre Leclerc (120 sal.). Elle a perdu peu à peu ses anciennes spécialités (cuir, corde, chapeaux) mais a reçu une grande usine de matériel électrique (Sarel-Schneider, 600 emplois), plus des ateliers de métallurgie Bruder Keller (110 sal.) et Someta (100 sal., cloisons amovibles et rayonnages), d’équipement industriel (Ziemann, 110 sal., citernes et installations de brasseries); maçonnerie Irion (25 sal.); transports Kimmel (50 sal.), autocars Schuster (20 sal.); juste à côté mais à Rimsdorf, la fabrique de jus de fruits Réa des Vergers d’Alsace est passée du groupe allemand Eckes-Granini au groupe laitier LSDH (230 sal.).

Le finage comprend une partie outre-Sarre au-delà de Villeneuve, dans un paysage de collines bocagères. Au nord du finage est l’aérodrome, tandis que les usines sont au sud, rive droite. L’autoroute de l’Est (A 4) traverse toute la commune du nord-ouest au sud-est, laissant à l’est des champs et des bois.

Sarre-Union est le siège de la communauté de communes du Pays de Sarre-Union (13 communes, 11 600 hab.). Le canton, enfoncé dans le département de la Moselle, a 14 500 hab. (comme en 1999), 20 communes et 22 321 ha dont 6 653 de bois. Il occupe la moitié NO de l’Alsace bossue en Lorraine et il est traversé par la r. Sarre, le canal des Houillères et l’autoroute A 4; trois communes orientales sont dans le Parc des Vosges du Nord.