Sarzeau

7 700 hab. (Sarzeautins), 6 023 ha dont 248 de bois, chef-lieu de canton du Morbihan dans l'arrondissement de Vannes, à 16 km de Vannes de l'autre côté du golfe du Morbihan. La commune occupe les deux tiers de la presqu'île de Rhuys, au centre de laquelle se trouve le bourg, mais près du rivage intérieur. Elle offre un collège public et un privé, une maison de l'artisanat d'art, club nautique et école de voile sur le golfe, kayak de mer, port de plaisance (port Saint-Jacques); une réserve d'oiseaux est au NE (Duer) près du château de Kerlévenan, bâti en 1782 en tuffeau blanc et «à l'italienne». Au manoir de Kerguet au SE du bourg, musée régional des petits commerces et métiers. La partie occidentale de la commune est très peuplée sur le rivage contourné du golfe, qui inclut les îles de Godec, Stibiden, Govihan et Brannec; châteaux de Kerallier (1670) et, un peu en retrait, de Coët Ihuel (1908).

Le littoral océanique comporte à l'est une section rocheuse, au débouché de la rivière de Penerf, jusqu'à la pointe de Penvins. Au centre, une anse marécageuse, où l'on exploita le sel, est fermée par un mince lido; en arrière, le château de Suscinio (13e-15e s.) dresse ses imposantes ruines et ses tours en carré, en cours de restauration, et comporte un musée de l'histoire bretonne; l'anse de Suscinio offre de belles plages. Une autre section rocheuse, à l'ouest, hérissée de rochers et d'écueils, est bordée de hameaux et de maisons dispersées autour de Kerfontaine et de la pointe Saint-Jacques.

La population communale est en croissance sensible: elle était de 3 700 hab. dans les années 1960 (contre 5 700 vers 1870), est passée à 4 500 en 1983, 5 000 en 1990 et à plus de 6 000 en 1999, et a encore gagné 1 400 hab. entre 1999 et 2008 (+22%). La commune héberge un institut médico-éducatif le Moulin Vert (35 sal.), des maisons de retraite (75 et 45 sal.); supermarché Casino (30 sal.), Canalisations et travaux publics de Rhuys (25 sal.). La commune totalise 5 400 résidences secondaires (58% du parc d elogements), 11 campings (2 300 places), 4 hôtels (70 chambres).

Le canton a 13 200 hab. (11 100 en 1999), 5 communes, 10 169 ha dont 289 de bois; il s’étend à toute la presqu’île. Au SO de Sarzeau à 5 km du bourg, Saint-Gildas-de-Rhuys (1 690 Gildasiens, 1 528 ha) étale ses maisons au-dessus des falaises; plusieurs mégalithes, un golf au NO, étang de Kerpont et plage de l’anse de Cornaud; le nom était Saint-Gildas tout court avant 1961; la population est en rapide croissance depuis les 950 hab. de 1970 et a gagné 220 hab. de 1999 à 2008. Les 2 300 résidences secondaires forment 72% des logements; 4 campings (500 places) dont un de luxe (180 places). L’extrémité de la presqu’île et du canton est occupée par Arzon.

À l’est, Le Tour-du-Parc (1 100 Parcais, 930 ha), issu du territoire de Sarzeau en 1864 et dont le nom vient de l’ancien parc du château de Suscinio, est presque entièrement entouré d’eau, entre étangs et rivière de Penerf. Son finage abrite au nord le manoir de Caden, des 15e et 17e s., qui propose un petit musée; à l’est, le village de Pen Cadenic se tasse au bord de la rivière de Penerf, au confluent de la rivière de Sarzeau. La population croît: elle a gagné 340 hab. entre 1999 et 2008, soit plus de la moitié. La commune a 380 résidences secondaires (43% des logements), deux campings (240 places), un hôtel.

Saint-Armel (850 Armelois, 795 ha), sortie de Sarzeau en 1858, est sur le rivage oriental du golfe du Morbihan, à 8 km au NE de Sarzeau; son territoire englobe la grande île Tascon, habitée et accessible à marée basse par une chaussée, et la petite île Bailleron, plus la presqu’île du Passage, face au Hézo et à Montsarrac en Séné; la population communale a gagné 130 hab. entre 1999 et 2008. La commune a 260 résidences secondaires (41% des logements).