Schirmeck

2 500 hab., 1 142 ha dont 808 de bois, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l’arrondissement de Molsheim, 25 km OSO de la ville, au cœur de la vallée vosgienne de la Bruche. Elle a connu un maximum de population de 2 600 hab. autour de 1970 et sa population s’était tassée depuis, mais elle a regagné 300 hab. de 1999 à 2007. On y a exploité un peu de fer au 18e s. L’activité est surtout représentée par une usine de pièces pour moteurs d’automobiles TRW Jeudy (320 sal., états-unien), la fonderie de la Bruche (scop de 150 sal., métaux légers), la boulangerie Anstett (80 sal., spécialité de bretzels); supermarché Match (30 sal.), négoce de matériel électrique SET Bruche (25 sal.), travail temporaire Geny (35 sal.). Dans le secteur tertiaire figurent des transporteurs, des établissements de cure, un groupe hospitalier privé, un centre de réadaptation, une clinique (25 lits), un collège et un lycée professionnel publics.

La ville occupe le fond de vallée, élargi par les confluents des vallons du Framont venant de l’ouest, et du Barembach venant du sud-est. Le centre ancien est sur la rive droite de la Bruche, formant un petit carré au pied de la butte escarpée du château. Le château reconstruit abrite un musée historique. Le centre-ville est marqué par l’architecture allemande des années 1900, et un camp de redressement pour Alsaciens avait été édifié à Schirmeck pendant l’Occupation (1940-1944). La gare est sur l’autre rive, les usines sont surtout en aval. L’habitat monte sur le versant d’en face, en adret, vers le centre médical spécialisé qui se tient en hauteur. La bourgade forme conurbation avec Barembach et La Broque; elle est le siège de la communauté de communes de la Haute Bruche (25 communes, 18 600 hab.).

Son finage est très limité vers l’amont, celui de La Broque parvenant jusqu’au milieu de la plaine. Au sud de la bruche, Schirmeck ne possède strictement que la butte du château. En revanche, son finage s’étend sur la moitié septentrionale de la vallée du Framont, où les hameaux de Wackenbach, Vacquenoux et Framont font partie de Schirmeck, et sur les reliefs du nord dans la forêt communale, atteignant en pointe au nord-ouest le col d’Entre les Deux Donons (1 032 m), mais non les deux sommets eux-mêmes.

Le canton de Schirmeck a 13 700 hab. (13 000 en 1999) et 16 communes, 16 693 ha dont 11 196 de bois. Axé sur la vallée de la Bruche, limitrophe des départements de la Moselle, de la Meurthe-et-Moselle et des Vosges autour du Donon, il laisse au canton de Saales la plus haute partie du bassin de la Bruche. Le haut pays comprend le Donon et ses environs, au NO; Grandfontaine y a conservé une ancienne mine de fer. Au SE, il s’étend dans l’ancien Ban de la Roche, jusqu’au Struthof et au Champ du Feu, sur les pentes duquel opère la station de ski de Belmont.