Seissan

1 090 hab. (Seissanais), 1 856 ha dont 227 de bois, chef-lieu du canton d'Auch-Sud-Est-Seissan, 20 km au sud d'Auch dans la vallée du Gers. Seissan est une bastide de fond de vallée de 1288, sur la rive gauche du Gers, et un centre de marchés réputé, notamment pour les veaux, ainsi que pour les foies gras (marchés du vendredi). Il lui reste une tour ancienne qui abrite la mairie, une maison abbatiale à colombage et encorbellement datant du 15e s., une église du 16e s. avec de beaux vitraux. Le château 16e s. de Lasplagnes est de l'autre côté du Gers.

Les anciens petits villages d'Artiguedieu et Garrané, sur la pouge dominant à l'ouest la vallée du Sousson, et qui avaient déjà fusionné, ont été réunis à Seissan en 1973, permettant à la commune de dépasser le nombre d'habitants du 19e siècle; un château classé des 16e-17e s. se voit à Artiguedieu, un château féodal ruiné à Garrané; plats préparés Bio Par Cœur (20 sal.), négoce de matériaux Datas (Gedimat, 25 sal.). La commune a gagné 70 hab. depuis 1999.

Le canton a 10 communes, 9 900 hab. (8 600 en 1999) et 10 304 ha dont 1 469 de bois, et dessine un couloir le long de la vallée du Gers. Pavie a plus de 2 000 hab. Sansan (100 Sansannais, 370 ha), 5 km NNE de Seissan sur le coteau qui domine le Gers, est un site de fouilles géologiques qui a donné des ossements du miocène. À Orbessan (270 Orbessannais, 824 ha), presque en face, subsiste un château du 17e s., mais dégradé; la commune a gagné 50 hab. depuis 1999. Au nord du canton, Pessan (720 Pessannais, 2 687 ha dont 403 de bois), 6 km au SE d’Auch, est une sauveté du 9e s. fondée par une abbaye, dont il reste une abbatiale du 13e s.; la commune a 60 hab. de plus qu'en 1999.