Seloncourt

6 100 hab. (Seloncourtois ou Cossis), 792 ha, commune du département du Doubs dans le canton d’Hérimoncourt au NO du chef-lieu dans la vallée de la Creuse, juste au sud d’Audincourt. Ville industrielle et ouvrière, mais enrichie d’anciennes belles demeures patronales, elle s’est équipée d’un centre culturel et tient un salon d’art annuel; un collège public, un lycée professionnel privé, un institut médico-éducatif. Seloncourt, qui n’avait que 450 hab. au début du 19e s., est passée à 3 600 à la fin, puis a poursuivi sa croissance durant tout le 20e s., passant le cap des 5 000 dès 1965; elle s’est accrue de 210 hab. entre 1999 et 2008.

Une tradition de culture de citrouilles donne lieu à des compétitions et fonde un gentilé-sobriquet, les Cossis, du nom local du légume. La commune abrite le centre technique Faurecia (sécurité automobile, échappements) associé au site industriel d’Hérimoncourt, et plusieurs usines et ateliers: maroquinerie de La Manufacture de Seloncourt (240 sal.), traitement de surfaces Zindel (groupe Galvanoplast, 90 sal.), décolletage Halberg Précision (20 sal.); installations électriques Eimi Elec (30 sal.); école du Football-Club de Sochaux (30 sal.) dans un ancien château Peugeot; transport de voyageurs Doillon (25 sal.). Le château Boname est celui d’un patron horloger du 19e s.