Seyne-sur-Mer (La)

61 000 hab. (Seynois) dont 780 à part, 2 217 ha dont 410 de bois, chef-lieu de canton du département du Var dans l'arrondissement de Toulon, juste au sud-ouest de la préfecture. Cette grosse banlieue de Toulon est presque entièrement urbanisée, tout en offrant quelques beaux sites littoraux. Au nord-ouest, son territoire englobe un gros échangeur autoroutier et une gare de triage, ainsi qu'une moitié d'une zone industrielle partagée avec Six-Fours-les-Plages. Au nord-est, il donne sur la Petite Rade de Toulon, dont il détient les rives ouest et sud. La rive occidentale de la Petite Rade est occupée par les vastes installations portuaires où fut naguère un grand chantier naval. La vieille ville est à l'angle sud-ouest et s'agrémente d'un port de plaisance (350 places) qui va être doublé par un nouveau port (600 places) sur le site des chantiers navals. Juste au sud-est, à l'entrée de la Petite Rade, s'avancent les pointes de l'Aiguillette et de Balaguier, chacune avec son fort, qui encadrent la petite baie de Balaguier. Le fort de Balaguier (17e au 19e s.) contient un musée naval municipal et des souvenirs du bagne de Toulon qu'il abrita. En arrière, le fort Napoléon est juché sur une colline boisée, aménagée en parcours sportif. Au sud sur la côte occidentale de la grande rade s'étend la côte de Tamaris, où a pris place l'Institut océanographique de l'Ifremer (200 sal.). Elle donne sur la baie du Lazaret, où sont des parcs à moules. La baie est fermée au sud par l'isthme naturel réaménagé des Sablettes, qui donne accès à Saint-Mandrier. Cet isthme est dans la commune de la Seyne, ainsi que la colline du fort Saint-Elme, qui était jadis une île, et qui abrite un autre petit port de plaisance (160 places). Le rivage sud de l'isthme offre une plage sur l'anse des Sablettes. La commune s'étend de là jusqu'au cap Sicié, sur une longue côte rocheuse qui n'est urbanisée qu'au nord, dans les quartiers de Mar Vivo et de l'Oïde. Au-delà, le relief s'élève, porte la batterie de Peyras et atteint 330 m au-dessus du cap Sicié. La chapelle mariale de la Garde ou du Mai et sa table d'orientation sont à la limite de Six-Fours-les-Plages, à l'ouest du cap Sicié. Un sentier de découverte et un parc animalier s'ouvrent dans les forêts de la Seyne et de Janas qui couronnent ces reliefs. La commune est dotée de quatre collèges publics et un privé, deux lycées publics et un privé; clinique du Cap d'Or (190 sal., 110 lits), soins de suite et réadaptation Mar Vivo (IMM, 70 sal., 130 lits), quatre instituts médico-éducatifs. La principale usine est celle des équipements aérauliques et frigorifiques Cnim (Constructions industrielles de la Méditerranée, 800 sal.), issue des Forges et Chantiers de la Méditerranée et qui a acquis Babcock; de moindre taille sont les prothèses et implants PIP (100 sal.), les équipements industriels Cimat-Sartec (75 sal.), les chaudronneries Navibord (60 sal.) et Cim (50 sal.) l'ingénierie Erg (Etudes et recherches géotechniques, 55 sal.). La Seyne a plusieurs grands magasins: Auchan (500 sal.), deux centres Leclerc (150 et 100 sal.), Intermarché (70 sal.), Castorama (160 sal.); installations électriques Ciel (260 sal.), distribution de chaleur Elyo (70 sal.); nettoyages urbains Onyx (470 sal.), Pizzomo (100 sal.), Sgns (85 sal.) et Siner (70 sal.). Le canton correspond à une partie de la commune; le reste est dans le canton de Saint-Mandrier. La mention «sur Mer» a été adoptée en 1889; la commune a perdu le territoire de Saint-Mandrier en 1950. Elle a eu 7 000 hab. vers 1850, 20 000 autour de 1900, 34 000 en 1962 et 60 000 en 1982. L'estimation pour 2005 ne lui en attribue que 58 000, mais avec des réserves. La commune avait 3 600 résidences secondaires en 1999, 500 places de camping et 400 chambres d'hôtel.