Sompuis

280 hab. (Busons), 4 382 ha dont 334 de bois, chef-lieu de canton du département de la Marne dans l’arrondissement de Vitry-le-François, 18 km à l’ouest de Vitry; c’est une vaste commune agricole à la source du Puits, affluent de l’Aube, offrant peu de services et pas de commerce. Elle n’a jamais été très peuplée (600 hab. en 1806, 430 en 1900) mais perd encore des habitants; une partie de son finage est dans le camp militaire aubois de Mailly.

Le canton a 2 100 hab., 13 communes et 30 989 ha; étiré sur 35 km du NO au SE, il est limitrophe du département de l’Aube et en partie occupé par le camp militaire de Mailly. Au NO, il est drainé en direction de la Marne par la Soude et la Somme. Sommesous (450 Sommesouyats, 3 704 ha), 28 km au sud de Châlons-en-Champagne, est en position de carrefour à l’intersection du faisceau de circulation Paris-Nancy (N 4) et Troyes-Reims (N 77, voie ferrée et A 26 Lille-Dijon), mais n’en a pas vraiment profité; elle accueille toutefois une aire de service autoroutière (restaurants SG2R, 40 et 30 sal.) et s’affirme comme principal village du canton, gagnant 40 hab. entre 1999 et 2008.

Dommartin-Lettrée (160 Domartiniots, 3 267 ha), 12 km au NO de Sompuis dans la vallée de la Soude, a des silos et des entrepôts agricoles, et deux puits de pétrole; église fortifiée du 16e s., de style flamboyant; le nom signifie Saint-Martin, associé au hameau de L’Estrée (Strata ou Estreie au 12e s.), devenu Lettrée, ce qui n’évoque nullement une érudition, mais une route empierrée (voie romaine). À l’extrême sud-est, le canton atteint presque le modeste talus de la côte de Champagne. Saint-Ouen-Domprot (220 Saint-Oueniats, 3 728 ha), 10 km SSE de Sompuis, au bord du Puits et près du camp de Mailly, qui occupe toute la moitié occidentale de son finage, accueille Champagne-Endives (45 sal.). Saint-Ouen avait intégré au sud Saint-Étienne dès les années 1790, et avait été réunie à Domprot au nord en 1834.