Soultz-Haut-Rhin

7 200 hab. (Soultziens), 2 956 ha dont 1 597 de bois, chef-lieu de canton du Haut-Rhin dans l’arrondissement de Guebwiller, à 2 km SE de celle-ci. Le finage est inclus dans le Parc des Ballons. La population dépassait déjà 5 000 hab. entre 1820 et 1880, où elle a cédé un territoire à la nouvelle commune de Jungholtz, et était descendue à 4 100 en 1954; elle augmente depuis et s’est accrue de 500 hab. entre 1999 et 2007.

La ville, au pied du relief, a des maisons anciennes, des hôtels particuliers et un château épiscopal fortifié, le Bucheneck, qui abrite un musée historique; d’autres collections forment la Nef des Jouets dans une ancienne commanderie de Saint-Jean (16e s.). Le château renaissance d’Anthès (16e s.) est l’ancien siège d’un groupe métallurgique; il accueille un centre de formation à l’hôtellerie. La ville a aussi un parc des cigognes, un hôpital civil, un collège public, un centre d’aide par le travail.

Soultz a accueilli en 1989 la première fabrique de photocopieurs Sharp (190 sal., 850 unités par jour); même si elle a perdu récemment Oris (attelages) et Rabewerk (matériel agricole), il lui reste un assez large éventail de fabrications: articles non tissés Jacob Holm (150 sal., corderie), céréales pour petits déjeuners Sevenday (140 sal.), électronique (Eckardt, 140 sal., appareils de mesure et contrôle), cartonnages Fellmann (85 sal.), matériel de déneigement Acometis (90 sal.), moules et modèles Rodis (45 sal.), ennoblissement textile Philea (30 sal.), plastiques Airepur (20 sal.); appareils d’informatique Telmat (25 sal.), cosmétiques Emulsia (45 sal.) et Soultz Images et Soins (20 sal.); installations mécaniques Feller (30 sal.). Dans le secteur tertiaire, nettoyage PEI (50 sal.); négoces d’outillage CTEC (30 sal.), de produits vétérinaires Kerbl (35 sal.); supermarché Coop (E. Leclerc, 25 sal.).

Le finage descend au sud dans la plaine jusqu’à la hauteur d’Hartmannwiller; il est bordé au sud-est par la voie rapide (D 83) qu’il dépasse au nord-est, englobant l’échangeur en trèfle au croisement de la route de Guebwiller à Mulhouse (D 430); l’habitat s’est fort étendu vers le sud dans la plaine, ainsi qu’au pied de l’escarpement vosgien vers le NNO, tandis qu’au nord la commune partcipe à ue vaste zone d’activités partagée avec Issenheim et Guebwiller.

Le finage ne va pas très loin sur le proche relief, mais il se complète dans les Vosges d’une vaste enclave qui s’élève jusqu’au Grand Ballon et inclut l’ancien château de Freundstein, le plus élevé des Vosges, à 948 m. Sur les pentes orientales du Grand Ballon a été aménagée une station de ski, qui propose 6 pistes et 5 remontées mécaniques, et qui est accessible par la Route des Crêtes. L’enclave atteint au sud la crête du Vieil Armand, au sud-ouest le col Amic (826 m) et le Sudelkopf (1 012 m), et sa limite septentrionale suit le cours du Rimbach. Sa limite orientale court au-dessus de Jungholz et de Wuenheim.

Le canton a 22 900 hab. (21 200 hab. en 1999), 11 communes et 10 150 ha dont 3 202 de bois. Bien qu’il atteigne à l’ouest le Grand Ballon et au SO le Vieil Armand, il n’a qu’une petite fraction de Vosges et s’étend davantage en plaine, où il déborde sur le Bassin de Potasse à Bollwiller. Seules Soultz et Wuenheim sont dans le Parc des Ballons. Dans la plaine, Ungersheim est réputée pour son Écomusée.