Steenvoorde

4 100 hab. (Steenvoordois), 2 982 ha, chef-lieu de canton du département du Nord dans l'arrondissement de Dunkerque, 30 km au SE de celle-ci. Le nom indique un «gué des pierres» et la ville est sur une ancienne voie romaine qui y traversait l'Ey Becque, affluent de l'Yser. Elle a une église du 17e s. à trois nefs, dont le clocher à haute tour carrée et flèche de 1890 (92 m) est dit «le plus beau clocher de Flandre»; estaminet classé du 17e s. dans un ancien presbytère, trois moulins à vent du 16e s. dont le Drieven et le Noordmeulen; musée de la faune en Flandre. La ville, dont la commune touche à la frontière belge, est desservie par l'A 25 (échangeur). Elle a un collège public et un privé, une maison de retraite (90 places), et sort six géants lors des fêtes, dont le plus connu est Jean le Bûcheron (Yan den Houtkapper).

EElle accueille deux usines de poids, les fabriques de produits médicaux Bio Rad (californien,320 sal., tests de diagnostics) et de produits laitiers pour enfants Danone-Bledina (320 sal.). S’y ajoutent l’imprimerie Nord Imprim (50 sal.), la Filature des Monts (30 sal.) et le moulinage Textile des Dunes (30 sal.) ; supermarché Carrefour (30 sal.), négoce alimentaire Patisfrais (30 sal.), travaux publics Prensier-Vermeulen (45 sal.); transports par cars Mazereuw-Clabau (40 sal.). Steenvoorde avait déjà 4 000 hab. en 1831 et sa population n’a que relativement peu fluctué autour de ce niveau par la suite, avec un minimum à 3 600 ha. en 1954. Elle est le siège de la communauté de communes du pays des Géants, qui réunit 7 communes et 9 400 hab.

Le canton a 14 000 hab., 9 communes, 12 508 ha; frontalier, il est traversé par l'A 25; plusieurs anciennes brasseries sont protégées. Boeschepe et Godewaerswelde ont plus de 2 000 hab. Au sud-ouest du canton à 5 km de Steenvoorde, Saint-Sylvestre-Cappel (1 100 Cappelois, 814 ha) fut Hillewaerts Cappel avant 1538; glaces et sorbets Vandencasteele (40 sal.), petite brasserie de Saint-Sylvestre (10 sal.) de haute renommée (bières Trois-Monts et Gavroche), jardin des Fées. Sa population a varié entre un maximum de 1 200 hab. au début du 19e s. et un minimum à 700 hab. en 1931; elle augmente depuis 1962.

Eecke (1 200 Eeckois, 1 029 ha), dont le nom signifie «Le Chêne», à 4 km au sud du chef-lieu, est un «village de charme» où se voient une maison des cloches (Klockhuis) du 17e s. et une hallekerque, et qui possède un géant articulé de 4m70, Jules Boomzaeger (scieur de long) datant de la fête des chênes de 1971 - mais la commune n'a nul bois. Eecke avait 1 400 hab. en 1806, un minimum de 680 hab. en 1975 et croît depuis, gagnant près de 300 hab. de 1999 à 2010.

Terdeghem (560 Terdeghemois, 882 ha), 3 km à l'ouest, conserve un beau moulin-tour de briques (Steenmeulen) du 19e s., le moulin de la Roome et une église trapue à trois nefs, et propose un musée de machines anciennes au Steenmeulen; supermarché U (45 sal.). Elle a eu 700 hab. au début du 19e s., 390 seulement en 1975.

Vers le nord du canton, Winnezeele (1 200 Winnezeelois, 1 554 ha), «le village de la Winne», 5 km au NO de Steenvoorde, est la plus peuplée et accueille sur son finage un échangeur de l'A 25. Sa population est restée vers 1 500 hab. durant presque tout le 19e s. puis est descendue à 960 hab. en 1982 avant de croître un peu; elle a gagné 120 hab. de 1999 à 2010.

Oudezeele (680 Oudezeelois, 936 ha), «le vieux village», doté aussi d'une hallekerque, est à 3 km à l'ouest de la précédente, sur un petit affluent de l'Yser au nom changeant, nommé Winne Becque en aval. Oudezeele a eu plus de 1 000 hab. dans la première moitié du 19e s., un minimum de 480 hab. en 1975; elle a gagné 150 hab. de 1999 à 2010.

La commune la plus septentrionale est Houtkerque (1 000 Houtkerquois, 1 313 ha), «l'église au bois», 9 km au NNE de Steenvoorde, qui englobe le petit bois de Saint-Acaire et un moulin à vent du 18e s. bien conservé, au Hofland. La commune a eu plus de 1 300 hab. entre 1806 et 1880, puis s'est dépeuplée jusqu'en 1990 (710 hab.); mais elle a gagné 220 hab. depuis 1999.