Suze-sur-Sarthe (La)

4 200 hab. (Suzerains), 2 140 ha dont 393 de bois, chef-lieu de canton de la Sarthe dans l'arrondissement du Mans, 20 km au SO de la préfecture. Le nom aurait un rapport avec le gaulois seg qui désignait une hauteur, une butte; il a été complété par celui de la rivière en 1894. Le bourg conserve des restes d'un château féodal des 11e et 15e siècles, qui fut à Gilles de Retz, ce qui lui valut parfois le surnom de «château de Barbe-Bleue»; collège public, gare. La population communale s’est longtemps tenue entre 2 200 et 2 600 hab. puis a augmenté entre 1954 et 1975, s'est stabilisée ensuite et a gagné encore 600 hab. de 1999 à 2009. La Suze est le siège de la communauté de communes du Val de Sarthe, qui rassemble 11 communes (16 800 hab.).

La Suze a trois établissements industriels notables: Valéo emploie 360 salariés (un millier vers 2005) à la fabrication de systèmes de chauffage et d’aération pour habitacles d’automobiles et de camions; l'allemand Brose (ex-Siemens VDO, 240 sal.) fait des moteurs électriques pour le chauffage de véhicules; le troisième, dans un tout autre domaine, est la fabrique de plats cuisinés EPC (270 sal.) du groupe LDC de Sablé. En outre, carton ondulé Smurfit Kappa (70 sal.), plastiques de base Atlan (65 sal.), pièces plastiques Altia (Imtec, 30 sal.), articles en plastique SD (30 sal.); traitements de surfaces API (Application Peinture industrielle, 25 sal.); magasin Super-U (75 sal.), Crédit Mutuel (20 sal.).; maçonnerie Coupry (25 sal.).

Le canton a 22 000 hab. (18 900 en 1999), 12 communes, 18 982 ha et englobe le périurbain sud-occidental du Mans. Spay est la commune la plus proche du Mans, Roëzé-sur-Sarthe un autre site industriel; Guécélard un peu au sud et Étival-lès-le-Mans au nord ont également profité de la croissance suburbaine. Voivres-lès-le-Mans (1 250 Voivrais, 1 144 ha) est à 6 km au NE de La Suze et dispose d’une gare; verre plat Sotraver (50 sal.), négoce de quincaillerie Tabur (170 sal.), négoce de fournitures électriques Gerama (25 sal.); analyses et contrôles Dekra (25 sal.); transports Schenker-Joyau (85 sal.). Voivres, dont le nom a été précisé en 1933, avait alors moins de 500 hab. et croît depuis; elle a augmenté de 390 hab. entre 1999 et 2009 (+45%).

Louplande (1 550 Louplandais, 1 847 ha dont 339 de bois), 6 km au nord de La Suze et 15 km au SO du Mans, n’avait encore que 700 hab. en 1970; on y voit le site classé du château de Villaines, avec un parc de 16 ha; l’armée des États-Unis avait créé à Louplande un grand terrain d’aviation militaire en 1944, avec une piste de 2 500 m; il est totalement effacé du paysage. Louplande a gagné 340 hab. (+28%) de 1999 à 2009. Chemiré-le-Gaudin (950 Chemiréens, 2 279 ha), 7 km au NO de La Suze, s’orne du château de Bellefille (15e-16e s.) et a 40 hab. de plus qu'en 1999. À Fercé-sur-Sarthe (640 Fercéins, 1 211 ha dont 246 de bois), 5 km à l’ouest de La Suze, le château de Vaulogé (15e-16e s.) a été étendu et remanié au 19e siècle; la commune a gagné 140 hab. de 1999 à 2009.

À Parigné-le-Pôlin (1 170 Parignéens, 1 385 ha dont 723 de bois), 8 km ESE de La Suze, un autre grand château, mais des 17e-18e s., celui des Perrais, surnommé parfois le Petit Versailles et accompagné d’un grand parc à la française, appartient au diocèse du Mans, qui y a installé un collège et un lycée catholiques; il s’y tient en été des formations d’«aventure scientifique». Un peu à l’est, le château de Montertreau et son domaine sont classés (27 ha); dolmen de la Pierre couverte dans le bois du Bruon. La population a augmenté de 180 hab. depuis 1999.