Tavaux

4 200 hab. (Tavellois), 1 386 ha dont 169 de bois, commune du département du Jura dans le canton de Chemin, 8 km au SO de Dole. C’est une cité ouvrière et le siège de la grande exploitation d’industrie chimique des salines de Solvay, ouverte en 1928, premier employeur privé du Jura avec 1 450 salariés. Le site industriel s’étend sur 550 ha partagés avec Abergement-la-Ronce et Damparis, dont 220 ha pour l’usine même, au bord du canal du Rhône au Rhin. L’usine traite toute une gamme de produits dérivés du sel et s’est engagée notamment dans la production de pvc, de vinyle, de solvants chlorés et fluorés, récemment d’épichlorhydrine et de 365mfc, un gaz pour mousses thermiques qui est réputé inoffensif pour la couche d’ozone. Mais l’usine a eu quelques difficultés dans ses rapports à l’environnement et le site est très surveillé.

Sa présence entraîne celle de quelques sous-traitants comme les tuyauteries Ponticelli (130 sal.) et Ortec (95 sal.), les installations électriques Sdel Novae (Actemium, 100 sal.), l'ingénierie Eras (25 sal.); transports G. Arnould (25 sal.), supermarché (Supradis, 65 sal.), un collège public. Sur son territoire a été installé l’aéroport régional de Dole-Jura (code LFGJ); il dispose de deux pistes de 2 600 et 800 m et sert à l’entraînement de l’Aéropostale, mais pourrait recevoir ultérieurement le trafic de l’aéroport de Dijon; il voit actuellement passer environ 4 000 passagers par an, dont 3 000 en vols internationaux, et enregistre 15 000 mouvements annuels, dont 900 commerciaux en 2010. Tavaux avait eu 1 500 hab. au milieu du 19e s. et sa population était tombée à 920 en 1926; elle est montée à 2 500 en 1931 et a culminé à 4 900 en 1968; elle a encore perdu 200 hab. entre 1999 et 2008.