Tercis-les-Bains

1 200 hab. (Tercisiens), 1 019 ha dont 235 de bois, commune des Landes dans le canton de Dax-Sud, 7 km au SO de la ville, sur le bas plateau entre l'Adour et le Luy; c'était une station thermale avec restes gallo-romains, traitement des voies respiratoires et dermatologie, 2 000 curistes en 2000; mais les bains sont fermés depuis 2001; leur mention dans le nom de la commune a été acquise en 1938. La métallerie DL emploie 55 personnes, la menuiserie Pédelucq 25; conserves de viandes Pellicer (35 sal.). La population s'est accrue de 110 hab. entre 1999 et 2008. Au nord, un promontoire du plateau s'avance vers la rive gauche de l'Adour et porte des traces d'un oppidum au Mur de César. Le talus du plateau est bien marqué près de l'Adour où il atteint une quarantaine de mètres et offre un site géologique de référence dans une ancienne carrière (crétacé supérieur) sous le Mur de César; le relief descend doucement vers l'ouest et le sud et, au sud-ouest, la commune contient une large plaine alluviale à la confluence du Luy et de l'Adour.