Téteghem

7 300 hab. (Téteghémois) dont 260 à part, 1 841 ha, commune du département du Nord dans le canton de Dunkerque-Est, 5 km au SE de Dunkerque dans la plaine maritime. Depuis l'émancipation de Rosendaël en 1860, elle se limite au nord au canal de Furnes que longe la N 1, et n'atteint donc pas le littoral. Son territoire est traversé par le canal des Moëres et, au nord, par l'autoroute A 16. Le grand ensemble de logements du Chapeau Rouge est entre A 16 et N 1. La cité Degroote, à l'angle nord-ouest de la commune près de Coudekerque-Branche, forme une «zone urbaine sensible» de 13 ha et 1 300 hab.

La ville a une fabrique de matériel de levage (Atecmi, 40 sal.), une métallerie Baudin-Châteauneh (30 sal.), des menuiseries Denis (30 sal.) et Depitre (30 sal.); plastiques Sodalis (30 sal.); ingénierie Technifrance (75 sal.); supermarché Carrefour (35 sal.), négoce de matériaux Destock (45 sal.) ; travaux publics Labaere (35 sal.), transports Marquis (65 sal.) ; formation d'adultes Agroform (30 sal.), centre d’aide par le travail.

Téteghem avait 2 400 hab. en 1856 et 1 200 hab. en 1861 après la scission de Rosendaël; sa population est peu à peu montée à 1 800 hab. en 1911, et n’a ensuite retrouvé ce niveau qu’en 1968; elle a alors entamé une vive croissance; mais elle a perdu une soixantaine d'habitants de 1999 à 2010.