Théoule-sur-Mer

1 300 hab. (Théouliens), 1 049 ha dont 711 de bois, commune des Alpes-Maritimes dans le canton de Mandelieu-la-Napoule, juste au sud du chef-lieu. Créée en 1929, la commune avait alors 600 hab.; sa population augmente depuis. Son territoire très accidenté occupe la partie nord-est du massif de l'Esterel, qui avance en mer entre les points de l'Esquillon au sud et de l'Aiguille au nord, celle-ci dotée d'un parc départemental de 7 ha en terrains volcaniques (pyromérides). La voie ferrée le traverse au prix d'un tunnel d'un kilomètre. Au nord, le centre villageois se tient sur un petit delta au débouché du vallon de l'Autel; il est flanqué de quelques petites plages de galets et dispose d'un port de 180 places et, plus au nord à la limite de la Napoule, du port de plaisance de la Rague (520 places) qui peut recevoir des yachts de 40 m. Le reste de la côte, à l'est et au sud, est d'accès malcommode mais les villas et la N 98 s'accrochent sur les pentes; sentier sous-marin de la pointe de l'Aiguille, port de la Galère (175 places) à l'est, urbanisations de Miramar au sud, avec le port (245 places) et la plage de la Figueirette. Le relief monte à 440 m au sommet des Grosses Grues. Théoule enregistre 2 300 résidences secondaires (en 1999); hôtel Miramar Beach (40 sal.); bateaux de plaisance Arie de Boom (30 sal.)