Thierville-sur-Meuse

3 200 hab. (Thiervillois), 1 209 ha, commune du département de la Meuse dans le canton de Charny-sur-Meuse, en banlieue NO de Verdun sur la rive gauche de la Meuse; plusieurs plans d’eau d’anciennes gravières. C’est surtout une ville de casernes (1er et 2e régiment de chasseurs, 1 350 personnes et 80 chars); elle a aussi un collège public et tout un ensemble logistique: plate-forme logistique du groupe Maximo (distribution à domicile de surgelés et produits d’épicerie, 270 et 40 sal.), transports Antoine Meuse (85 sal.), Translivres (35 sal.); en outre, génie thermique Lorraine Énergie (35 sal.), menuiserie Janton (20 sal.).

Le nom de la commune a été, comme beaucoup d’autres aux environs, complété en 1922. Thierville n’avait que 500 à 600 hab. au milieu du 19e s.; elle est passée brusquement de 750 à 2 500 hab. (sdc) entre 1886 et 1891, a atteint presque 4 300 hab. en 1931; descendue à 2 200 hab. en 1975, sa population (sdc) est remontée à 2 800 en 1990. Le changement de définiiton des populations comptées à part a fait baisser la population totale de 340 hab. entre 1999 et 2008, tandis que la population municipale restait stable.