Tiercé

4 320 hab. (Tiercéens), 3 370 ha dont 423 de bois, chef-lieu de canton du Maine-et-Loire dans l’arrondissement d’Angers, 18 km NNE de la préfecture, sur le coteau dominant la rive gauche de la Sarthe. La commune accueille deux sociétés de mécanique et décolletage SMPT (55 sal.) et Robert (60 sal.), la métallerie Tolanjou (40 sal.); installations électriques Atebi (25 sal.); transports ATD (30 sal.), nettoyage urbain Brangeon (55 sal.), recyclage de déchets Dièse (35 sal.); supermarché U (80 sal.) La commune croît depuis les 1 800 hab. des années 1930 et a gagné 670 hab. de 1999 à 2009.

Le canton a 15 000 hab. (12 300 en 1999), 8 communes, 15 267 ha; traversé par la Sarthe, il est bordé à l'est par le Loir et à l'ouest par la Mayenne. Soucelles, au sud-est, est en nette croissance, comme Feneu à l'ouest. Au bord de la Sarthe, rive droite, Cheffes (920 Cheffois, 1 735 ha dont 330 de bois), à 4 km à l'ouest de Tiercé, attire des promeneurs et propose une église du 12e s. et un manoir du 17e s.; elle a gagné 80 hab. depuis 1999; la Maison intercommunale de Cheffes est le siège de la communauté de communes Loir et Sarthe, formée de 6 communes (8 600 hab.). Briollay, au confluent du Loir et plus proche d'Angers, est plus peuplée.

De l'autre côté de la vallée de la Sarthe mais à 4 km de la rivière, Soulaire-et-Bourg (1 420 Soleirébourgeois, 1 608 ha) associe depuis 1790 deux villages de plateau; château des Ruaux (18e et 19e s.), église du 12e; couverture Raimond (40 sal.). La commune a gagné 230 hab. de 1999 à 2009.

Sur le territoire d'Écuillé (610 Esculléens, 1 255 ha), 8 km à l'ouest de Tiercé, se situe le très connu château de Plessis-Bourré, construit en carré autour de 1470 pour Jean Bourré, ministre des finances de Louis XI et Charles VIII, et associant le côté défensif et le côté résidentiel, avec belles tours rondes et larges douves et des décors renaissance (membre des Châteaux de France). La commune a 150 hab. de plus qu'en 1999.