Torcy

22 500 hab. (Torcéens), 600 ha, sous-préfecture de Seine-et-Marne depuis 1994, 25 km à l'est de Paris. La commune fait partie de la Ville nouvelle de Marne-la-Vallée (Val-Maubuée); sa croissance a été forte dans les années 1980 et 1990, mais Torcy avait déjà 1 400 hab. en 1962 et 4 800 en 1975; sa population a grimpé à 12 300 hab. en 1982, 21 600 en 1999. La ville a trois collèges et deux lycées publics, une maison de retraite (IFC, 60 sal.). Son territoire est borné à l'ouest par le couloir de verdure et d'étangs du Val Maubuée, à l'est par la Francilienne. Au nord, elle est séparée de la Marne par une large zone boisée entre le ru de Gondoire et la rive gauche de la Marne, qui contient deux grands étangs et la base de loisirs de l'UCPA, où a été aménagé un terrain de golf (42 ha). Le territoire se prolonge en plus étroit à l'ouest par le parc de la Fosse aux Loups; un pont traverse la Marne en direction de Vaires et du stade nautique de Champfleuri.

Le centre de la commune accueille la mairie et des équipements socioculturels, ainsi que le beau parc des Charmettes, au terminus de la route à quatre voies (A 199) dite route de la Marne, qui va jusqu'à Noisy-le-Grand. Le territoire communal se termine en biseau vers le sud, où ont pris place des zones industrielles et de commerce, un multiplexe de cinémas près de la station RER de Torcy, avec un nouveau centre de loisirs dit Bay 1 sur l'ancien site d'un hypermarché Carrefour, transféré non loin mais dans la commune de Collégien; la nouvelle sous-préfecture est au bord de l'étang du Segrais partagé avec Lognes.

Torcy affiche 2 000 emplois dans la zone industrielle, 1 000 en centre-ville et dans la zone commerciale de Croissy tout au sud, plus 400 à 500 à l'ouest dans le quartier de l'Arché Guédon. Les principales entreprises de production sont la serrurerie Levasseur (65 sal.) et l'atelier de régulateurs de température Theobald (55 sal.). Dans le secteur tertiaire se distinguent le négoce de matériel agricole Andreas Stihl (180 sal.), le gardiennage et transport de fonds Brinks (220 sal.), le bureau veritas (100 sal.), le siège social du groupe hôtelier du Louvre (400 sal.), un magasin Conforama (50 sal.). Le maire est, depuis 1995, Christian Chapron, socialiste, ancien enseignant. L'arrondissement a 378 600 hab., 10 cantons, 43 communes.

Le canton de Torcy compte 49 600 hab. dans 6 communes, dont Collégien, Croissy-Beaubourg, Ferrières-en-Brie et Bussy-Saint-Georges. Bussy-Saint-Martin (700 Busséens, 264 ha) est à 3 km ESE de Torcy; son finage est étiré d'ouest en est. Tout à l'ouest passe la Francilienne, qui offre un échangeur au-dessus d'un petit triage ferroviaire, desservant une zone industrielle qui prolonge celles de Torcy. Suit à l'est Rentilly, ancienne paroisse réunie en 1792, associant château, grand parc et village. Le château date du 16e s. et a été acquis par le chocolatier Menier en 1890, réquisitionné pendant la dernière guerre pour abriter des gendarmes mobiles, détruit en 1944 et reconstruit par la famille Menier; il est en fait sur le territoire de Bussy-Saint-Georges, mais en position de quasi-enclave, tandis que le village est entièrement à Bussy-Saint-Martin. Le parc, de 50 ha, est ouvert au public. Le centre de la commune autour du ru de la Brosse, affluent de gauche de la Gondoire, reste vide; le village de Saint-Martin, apparu au 12e s. autour d'une grosse église servant aux pèlerins, forme un second ensemble d'habitations à l'est, avec la mairie et l'église du 12e s. La commune n'avait que 170 hab. en 1962 et croît depuis; elle est le siège de la communauté d'agglomération de Marne et Gondoire, groupement intercommunal de la Seine-et-Marne associant 15 communes, 54 900 hab. et qui réunit notamment Lagny-sur-Marne et Thorigny-sur-Marne.