Trinité-Porhoët (La)

780 hab. (Trinitais), 1 270 ha, chef-lieu de canton du Morbihan dans l’arrondissement de Vannes, 60 km au NNE de la préfecture, 20 km au SE de Loudéac. Le bourg est dans la vallée du Ninian, juste à la limite des Côtes-d’Armor. On y traite la viande de volaille Sovipor (110 sal., spécialité de dindes La Trinitaise); il a un collège privé. La population est en lente baisse depuis les 1 200 hab. des environs de 1900 et a perdu 40 hab. entre 1999 et 2008. La communauté de communes du Porhoët correspond au canton et siège au chef-lieu.

Le canton a 5 500 hab. (5 300 en 1999), 6 communes, 17 506 ha dont 1 226 de bois; très dépeuplé, il fait figure d’endroit plutôt isolé au centre de la Bretagne et assez loin des grandes villes. Il correspond en partie au petit pays du Porhoët dont son chef-lieu porte le nom. La principale commune est au nord Ménéac, qui a 1 700 hab. (Ménéacois), et 6 822 ha dont 528 de bois, mais qui compta plus de 4 000 habitants en 1906 et continue de se dépeupler; château de la Riaye tout à l’est (15e, 17e et 19e s.).

Au SO, Mohon (990 Mohonais, 3 783 ha) sur le Ninian et à l’orée de la forêt de Lanouée, a regagné une quarantaine d'habitants de 1999 à 2008. Un site archéologique départemental avec musée a été ouvert au Camp des Rouëts. Elle partage avec Ménéac à la Butte des Fraux un parc de six éoliennes Vestas de 80 m (12 MW, 30 GWh) installé en 2006. Au SE, Guilliers (1 400 Guillerois dont 110 à part, 3 514 ha dont 276 de bois), est à 14 km au nord de Ploërmel; elle abrite une maison familiale rurale de 210 élèves; son dépeuplement semble à peu près freiné depuis 1980, mais elle a eu 2 300 hab. un peu avant 1900.