Trois-Évêchés (les)

ensemble historique formé par les anciens évêchés de Metz, Toul et Verdun et leurs vastes possessions foncières, qui s’étendaient aussi à de nombreuses paroisses au nord et au sud de Lunéville jusque dans l’actuel département des Vosges. Les trois villes, toutes trois considérées comme de langue française, tenaient des positions stratégiques fortes, et leurs domaines attiraient les convoitises. Toul et Verdun sont passés assez tôt sous la «Garde» française, au début du 14e siècle; Metz y résista mais finalement les Trois-Évêchés furent incorporés au royaume de France à l’occasion du traité de Münster en 1648, mais l’autorité royale s’y était établie de fait dès le siège de Metz (1553). Ils formèrent alors une généralité, jusqu’en 1790, avant d’être dispersés dans les quatre départements.