Trouville-sur-Mer

5 000 hab. (Trouvillais), 679 ha, 5 000 hab. (Trouvillais), 679 ha, chef-lieu de canton du Calvados dans l’arrondissement de Lisieux, 31 km au NNO de celle-ci. La ville est au débouché de la vallée de la Touques sur la Côte Fleurie, sur la rive droite face à Deauville. La commune, agrandie en 1847 par l’absorption d’Hennequeville au nord-est, est restée entre 6 000 et 6 500 hab. de 1880 à 1940; après un léger gonflement dans les années 1950 et 1960, culminant à 6 600 en 1975, elle s’est dépeuplée et a perdu 600 hab. de 1999 à 2008. Elle compte 5 200 résidences secondaires contre 3 000 principales (64% du parc.; un camping de 200 places, 14 hôtels (dont 4 trois étoiles) totalisant près de 500 chambres.

La station balnéaire, moins aristocratique que Deauville, a débuté en 1840; elle a sa propre promenade des Planches, installée en 1868, un double casino du groupe Barrière (13e de France par le produit des jeux, 190 sal.), un centre de thalassothérapie, un aquarium et une belle collection de villas de tous styles; poissonnerie de 1935 dans le style néonormand, musée d’art contemporain à la villa Montebello (dont des affiches de Savignac); port de plaisance et port de pêche (une trentaine de bateaux), restaurants Brasseraies du Quai (50 sal.), Central Hôtel (45 sal.) et Il Parasole (25 sal.), hôtel Mercure (30 sal.); hôpital local (10 lits), collège, lycée privé; Monoprix (35 sal.), quelques entreprises de bâtiment dont les maçonneries Lambert (35 sal.) et Lemétayer (30 sal.), les revêtements LaÎné (30 sal.) et les charpentes Santos (20 sal.).

Le canton a 20 400 hab. (19 900 en 1999), 9 communes, 5 774 ha; le mont Canisy en occupe le centre; il inclut Touques, Deauville et Villers-sur-Mer, celle-ci marquant sa limite occidentale. Entre Villers et Deauville se succèdent Blonville, Berville et Tourgéville. Blonville-sur-Mer (1 650 Blonvillais, 680 ha) a 1 600 résidences secondaires et son finage s’étend en plaine au pied du mont Canisy; elle est «sur Mer» depuis 1906 et avait alors 380 hab.; sa population est passée à 700 hab. en 1960, 1 000 en 1989; elle s'est accrue de près 300 hab. entre 1999 et 2008. La commune contient le parc des Enclos (avec roseraie et jardins) qu’avait fait aménager le milliardaire Calouste Gulbenkian. Elle a 2 000 résidences secondaires (71% des logements), deux campings (510 places) dont un de luxe, trois hôtels (70 chambres).

Benerville-sur-Mer (530 Benervillais, 303 ha) a 920 résidences secondaires (les trois quarts du parc) et Tourgéville (930 Tourgévillais, 1 201 ha) en a plus de 1 900 (78% du parc de logements); elle a gagné 60 hab. après 1999. Les finages de ces communes grimpent sur le mont Canisy. L’hippodrome de Clairefontaine est dans Tourgéville; le centre villageois ancien de Tourgéville est en fait dans la plaine derrière le mont Canisy, mais son territoire communal traverse tout le mont jusqu’à la mer, qu’il atteint au quartier des Sablons; supermarché Carrefour (40 sal.), aide à domicile Domaliance (40 sal.).

À l’autre bout vers Honfleur, Villerville (790 Villervillais, 330 ha) est un peu plus isolée à 6 km de Trouville et déjà sur l’estuaire de la Seine, où commence la Côte de Grâce; sa population s'est accrue d'une centaine d'habitants entre 1999 et 2008. C’est un ancien village de pêcheurs, et des peintres ont apprécié le site; il s’y tient des journées du livre en septembre, avec salons et marché; musée «Mer et désert» (coquillages), 400 résidences secondaires (la moitié des logements), un grand camping de 480 places.

Au pied du mont Canisy côté intérieur, Saint-Arnoult (1 120 Arnulphiens, 512 ha) regarde la vallée de la Dives et a équipé des zones d’activité; la commune englobe le golf du plateau et compte un complexe sportif; hôtel du Golf du groupe Barrière (150 sal.), maison de retraite du Parc de la Touques (70 sal.); installations électriques Anfry (25 sal.), blanchisserie RLD (75 sal.), gardiennage SPGO (70 sal.), autocars Fournier (25 sal.). Elle a gagné 190 hab. de 1999 à 2008, enregistre 280 résidences secondaires (un tiers du parc) et a un grand camping de luxe (440 places). La communauté de communes Cœur de la Côte Fleurie correspond au canton, plus deux communes proches (11 communes, 20 600 hab.).