Urrugne

8 400 hab. (Urrugnars) dont 220 à part, 5 067 ha dont 2 100 de bois, commune des Pyrénées-Atlantiques dans le canton d’Hendaye, à 6 km SO de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques). Le bourg est sur la N 10 dans la large vallée de l'Untxin; l’autoroute A 8 (échangeur et aire de repos) et la voie ferrée Paris-Hendaye traversent la commune. Elle est le siège de la communauté de communes Sud Pays Basque, qui associe 12 communes et 59 300 hab.

Son territoire atteint au nord-est les maisons de Ciboure, incluant le grand centre commercial de l'échangeur autoroutier et les lotissements de Kexiloa et Galzaburu. Il s’étend jusqu’à l’Atlantique où il inclut le fort de Socoa, à l’entrée ouest de la baie de Saint-Jean-de-Luz, et la plus grande partie de la côte rocheuse, jusqu'au village de vacances de Bordaberri. Il englobe aussi à l'ouest Béhobie au bord de la Bidassoa; et, entourant la commune de Biriatou, il contient le mont du Calvaire et s’appuie sur la frontière espagnole au sud, sur plus de 6 km de part et d’autre du col routier d’Ibardin (422 m), le plus occidental des Pyrénées, que surveillaient les redoutes de la Baïonnette au sommet de Mandalé (572 m), sous lequel est un lac de barrage, et des Émigrés au col. Le finage, accidenté au sud-est, y atteint le sommet de la Rhune.

Parmi les activités de la ville, usine de matériel métallique de signalisation routière Signature (300 sal., ex-Neuhaus, au groupe Burelle), hypermarché (190 sal.), centre de rééducation motrice. Ancien château fort d’Urtubia, parc floral Florénia; ecentre d'enfoussiement des décehets dans un vallon à l'ouest. Urrugne participe à l’expansion démographique de la Côte Basque: 3 000 hab. en 1900, 3 900 en 1954, 4 600 en 1975, 6 100 en 1990 (sdc). Elle s'est accrue de 1 200 hab. de 1999 à 2008.