Val-de-Meuse

2 250 hab. (Montigniers), 9 256 ha dont 1 067 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Marne dans l’arrondissement de Langres, 22 km NE de celle-ci, ancienne Montigny-le-Roi élargie par fusion de communes. Elle a absorbé en 1966 Meuse, 4 km à l’est du bourg sur la Meuse, avec gare ferroviaire et bifurcation routière; puis en 1972 Avrecourt, Épinant, Lécourt, Maulain, Prévenchères-sur-Meuse, Ravennefontaines, Récourt et Saulxures, enfin en 1974 Lénizeul: c’est la plus vaste fusion de commune réussie et maintenue en Haute-Marne, et sans doute en France. Meuse et les autres anciens villages annexés ont tous moins de 200 habitants. Elle a perdu 40 hab. de 1999 à 2008.

La bourgade de Montigny, qui commande une fort ancienne position de carrefour, et compte la moitié des habitants de la commune ainsi étendue, est resserrée sur une butte qui domine le bas plateau du Bassigny, et bénéficie d’un accès direct à l’A 31. Dans la commune travaillent une grosse fromagerie du groupe Entremont (290 sal.), une fabrique de frites surgelées FarmFrites (groupe néerlandais, descendue de 90 à 17 sal.), l’atelier d’encadrements Eurocadres (55 sal.), les transports Olano-Ladoux (30 sal.), plusieurs scieries et élevages de volailles; un collège public, un Intermarché (35 sal.). Une tête de la Meuse a sa source à Avrecourt, au sud de la commune et non loin du mont Mercure, qui est à Andilly-en-Bassigny dans le canton voisin; elle rejoint à Meuse celle qui vient de l’est, en provenance du Châtelet-sur-Meuse. Val-de-Meuse anime une communauté de communes du Bassigny qui rassemble 13 communes (4 300 hab.).

Le canton a 3 100 hab., 5 communes et 13 713 ha dont 1 895 de bois; il est au cœur des herbages du Bassigny et ajoute de petites fromageries. Sarrey (390 Sarreyens, 1 421 ha), 5 km au NO de Val-de-Meuse et 7 km au SE de Nogent, relève du bassin industriel de celle-ci et a gagné 50 hab. de 1999 à 2008; fabrique d’instruments de chirurgie Maire-Didier (groupe Lépine de Lyon, 35 sal.), traitements de surfaces Chesneau (45 sal.) et Haute-Marne Parachèvement (40 sal.), qui toutes ont accru leur effectif depuis 2005.