Vallauris

25 900 hab. (Vallauriens), 1 304 ha, chef-lieu de canton des Alpes-Maritimes dans l'arrondissement de Grasse. Le centre-ville est à 2 km de la côte à la tête du vallon de l'Issourdadou. Une première implantation a laissé quelques traces sur l'oppidum des Encourdoules au nord-est, une butte montant à 252 m; le village fut ensuite une possession des moines de Lérins. Puis au 19e s. s'est développé le front de mer de Golfe Juan, où Napoléon avait débarqué à son retour de l'île d'Elbe. Il est devenu dans la seconde moitié du 20e siècle un ensemble urbain étendu, bordé par un grand port de plaisance double, offrant 850 places au Vieux Port, qui abrite aussi quelques bateaux de pêche, et 840 au nouveau port Camille Rayon à l'est, qui peut accueillir des yachts de 85 m. Il est le plus fréquenté des ports de la Côte d'Azur, avec 142 000 nuitées par an, presque le double de Nice ou de Cannes.

La ville a une tradition de poterie, qui s'est affirmée au début du 20e siècle et qui a ensuite inspiré les artistes; ceux-ci, autour de Picasso qui y a vécu de 1948 à 1955, ont animé le bourg dans les années 1950. Vallauris a un collège public, et vante l'Espace Jean Marais (l'acteur a été enterré à Vallauris en 1998). Des restes du château, ancien prieuré de l'abbaye refait au 16e s., abritent le musée national Picasso (la Guerre et la Paix) et le musée de céramique et d'art moderne; maison de retraite les Tourelles (25 sal.), résidence du Golfe (45 sal.).

Au sud-ouest, la côte est rocheuse et porte les châteaux Robert et de l'Horizon, ancienne propriété fastueuse de l'Aga Khan. Toute le reste de la commune s'est couvert de villas, à l'exception de la pointe nord-est qui, près de l'échangeur d'Antibes, a reçu le lotissement serré des Sambures et la zone d'activité des Moulins et de Font de Cine, non loin des restes de l'aqueduc romain des Clausonnes. La commune cultive le bigaradier pour ses fleurs, qui entrent dans la parfumerie de Grasse.

Elle a un assez large éventail d'entreprises mais d'assez petite taille: appareils de communication Nextiraone (120 sal.) et Matra (45 sal.), matériel médico-chirugical MXM (45 sal.), monte-charges Ilex (30 sal.), pâtes alimentaires Pfca (30 sal.) et meunerie des Grands Moulins de Paris (25 sal.); magasins Intermarché (45 sal.), Casino (40 sal.), Leroy-Merlin (95 sal.); nettoyages Samsic (250 sal.), Gsf (180 sal.), Sud Service (110 sal.) et LV (30 sal.); installations thermiques Cofathec (120 sal.) et électriques Spie (120 sal.); conseil Elsys Design (40 sal.), recherche pour la santé Neurelec (40 sal.), services du port de plaisance (Snpvg, 25 sal.), transports DHL (50 sal.), autocars Soma (Cfti, 45 sal.), location de matériel Loca Pel (40 sal.).

La population de Vallauris était de 2 000 hab. vers 1840, 3 000 en 1866, puis elle a sensiblement augmenté: 8 000 hab. en 1911. Après un palier autour de 10 000 hab. jusque vers 1960, elle a connu un nouvel essor, passant les 20 000 hab. en 1980. Les estimations pour 2005 sont de 30 500 hab. Le nombre de résidences secondaires était de 5 200 en 1999. En revanche, les blocs d'immeubles de la Zaïne, sur le talus juste au nord du centre-ville, sont classés en «zone urbaine sensible». Le canton de Vallauris-Antibes-Ouest associe Vallauris à une partie d'Antibes et compte 41 700 hab.