Vannes

55 500 hab. (Vannetais) dont 3 500 à part, 3 230 ha, préfecture du Morbihan, 110 km au SO de Rennes. La ville s'est établie au fond du golfe du Morbihan, là où un gué permettait de passer la rivière de Rohan, ce qui lui donna son premier nom de Darioritum. Puis elle fut un chef-lieu des Vénètes, d'où vient son nom actuel. Le centre-ville très tassé, largement piétonnier, est borné par les restes des remparts du 14e s. à l'est (avec parc-promenade), le port au sud, la grande place de la République à l'ouest; belle place Henri IV avec maisons à pignons; musée d'archéologie du Morbihan, musée de la Cohue, parc du Golfe avec aquarium océanique et tropical, palais des automates, jardin aux papillons. L'ensemble est classé «ville d'art et d'histoire» et ville fleurie (4 fleurs).

Vannes avait une grande autorité régionale avant de devoir composer avec Lorient; elle n'en est pas moins un solide centre de commerces et de services et partage avec Lorient la nouvelle université de Bretagne-Sud. Elle a des collèges publics et privés, trois lycées publics et quatre privés. Elle dispose de trois campus universitaires au centre (droit et économie, IUP), à Tohannic (sciences et technologies, IUP) au sud-est et à Kercado (IUT) au sud-ouest, ainsi que d'un Institut d'ingénieurs (IIV), d'un Institut de formation aux soins infirmiers, d'un Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM), plus une école nationale de police pour la formation de gardiens de la paix, et un ensemble formé par l'école hôtelière et le Cephotel (gouvernantes d'hôtel et gestion hospitalière). Le centre hospitalier emploie 2 900 personnes (512 lits), la clinique Océane 540 (145 lits) et trois autres cliniques totalisent 220 lits; un centre d'aide par le travail (Adapei Papillons Blancs, 135 sal.), un institut médico-éducatif, des maisons de retraite dont Orpea (50 sal.).

L’éventail industriel, relativement récent, est cependant assez large. Le principal employeur est Michelin (580 sal.), mais dans la métallurgie: on tréfile et tresse à Vannes les armatures de pneus. Dans d’autres domaines émergent des fabriques d’objets en caoutchouc et plastique Avon-Polymères (passé de 350 à 210 sal.), de bateaux et planches à voile Bic-Sport (110 sal.) et Multiplast (75 sal.), détersifs Socomore (65 sal.). Vannes a été au centre de grosses entreprises coopératives ou privées dans l'agro-alimentaire, comme CAM-Britex, né d’une Coopérative d’Agriculteurs du Morbihan liée à Unicopa. Le groupe Guyomarc'h, qui eut sa célébrité dans le monde de la nutrition animale (maintenant groupe Evialis), est issu du moulin de Bilair, juste au nord de Vannes sur le Bilair et dont Jean Guyomarc'h avait hérité en 1952. Un autre grand groupe agro-alimentaire vannetais, le CECAB, a son siège dans la banlieue de Theix et conserve à Vannes des installations de collecte et distribution de produits agricoles; mais les concentrations dans le secteur ont réduit la place de la commune de Vannes.

Le secteur tertiaire l'emporte à pérsent largement. Le Crédit agricole affiche 1 140 sal. Dans les services figurent les services à la personne Nestor (420 sal.) et toutes sortes de bureaux: comptabilité AGC (275 sal.), Colin Henrio (70 sal.) et KPMG (50 sal.), assurances Groupama (260 sal.) et Prevadies (90 sal.), gestion immobilière OPH Morbihan (200 sal.) et Vannes Golfe Habitat (140 sal.), , ingénieries Atlantica (140 sal.) et Venetis (90 sal.), informatique SAB (110 sal.), MGDis (90 sal.), Isatech (70 sal.), travail temporaire France Travaux Service (105 sal.), publicité Vannes Portage (100 sal.), Adrexo (95 sal.) et Mediapost (75 sal.), restauration collective Ansamble (85 sal.), France-Télécom (80 sal.), Société Générale (60 sal.).

Vannes a deux hypermarchés Carrefour (320 sal.) et Leclerc (250 sal.), et de nombreux magasins dont Castorama (140 sal.), Decathlon (120 sal.), Carrefour Market (70 sal.), Fnac (65 sal.), Monoprix (60 sal.), Boulanger (60 sal., électroménager), Metro (55 sal.); des négoces de produitc chimiques Septdarmor (110 sal.), de quincaillerie CMB (60 sal.), de fruits et légumes Armor Fruits (55 sal.); distribution d'électricité ERDF (180 sal.); dans la logistique, un gros transporteur de la chaîne du froid (TFE, 250 sal.), les transports Rouxel (230 sal.), Le Gal (150 sal.), JLG (105 sal.), transports par cars CAT (Armoricaine, 110 sal.), du Pays de Vannes (TPV, 95 sal.) et Keolis Atlantique (55 sal.).

Parmi les gros employeurs figurent aussi dans la commune des sociétés de nettoyage (Onet, 360 sal., Impec 75), d’installations électriques Ineo (100 sal.), La Signalisation Bretagne (60 sal.) et SVEG (55 sal.), de peinture Golfe (70 sal.) et SPRO (60 sal.), de réseaux et travaux publics Eiffage (95 sal.), Sogea (75 sal.), Sacer (55 sal.), Stereau (50 sal.), traitement des eaux Saur (140 sal.), plusieurs garages. Un parc d’innovation de Bretagne-Sud (PIBS ou le Prisme) sert de pépinière et emploie plus de 500 personnes, dont Archimex, centre de transfert de technologie en chimie fine et biotechnologies. Huit zones d’activités ont été équipées (340 ha) surtout vers la sortie est de la ville; deux «zones urbaines sensibles» ont été identifiées au sud-ouest (Kercado) et au nord (Menimur) de la ville.

Vannes héberge également le 3e RIMa (régiment d’infanterie de marine), de 1 300 soldats. Vannes a eu 20 000 hab. en 1886 et sa croissance a été lente jusqu’en 1950 (28 000 hab.), puis elle s’est accélérée, la commune passant à 40 000 hab. en 1975; la croissance se poursuit: +700 hab. de 1999 à 2008, mais +1 700 pour la seule population municipale. La commune a une majorité de droite; elle est dirigée depuis mars 2011 par David Robo (UMP) qui a succédé à François Goulard, UMP, député et ancien ministre, devenu président du Conseil général du Morbihan.

La communauté d’agglomération du pays de Vannes englobe 24 communes, soit 128 000 hab. (51 100 ha), dont le canton d’Elven. Le pays de Vannes associe cinq communautés et des communes hors communauté, en tout 61 communes, 174 000 hab. sur 156 100 ha. L’arrondissement de Vannes a 284 200 hab. (248 000 en 1999), 17 cantons, 123 communes, 293 475 ha.

Les trois cantons de Vannes totalisent 100 600 hab. (91 000 en 1999), 14 communes, 26 776 ha dont 1 372 de bois; ils entourent le golfe du Morbihan sauf au sud (Sarzeau), allant de la rivière d'Auray à celle de Penerf et englobent 7 communes de plus de 2 000 hab., soit d'ouest en est Baden, Ploeren, Arradon, Saint-Avé, Séné, Theix et Surzur (v. ces noms ainsi que Larmor-Baden, Île-aux-Moines et Île-d'Arz). L'aire urbaine Insee est donnée pour 134 900 hab., nettement moins que celle de Lorient,l'unité urbaine pour 63 100 hab.