Vanoise (la)

puissant massif central des Alpes du Nord entre la Maurienne et la Tarentaise. Il est principalement formé de terrains cristallins et de schistes lustrés (roches vertes) dans sa moitié orientale, tandis que vers l’ouest, au-delà d’une ligne nord-sud dénommée cicatrice de Chavière, qui passe par Pralognan, se déploient les terrains rubanés de la «bande houillère briançonnaise» où s’étale notamment le complexe de ski des Trois Vallées. Le point culminant est la Grande Casse, qui monte à 3 855 m. Le massif porte le plus fort contingent de stations de sports d’hiver du département de la Savoie, en haute Isère (Val-d’Isère et Tignes, Les Arcs, La Plagne), dans le pays des Dorons (Courchevel-Trois Vallées-Valmorel) plus, sur le versant méridional, de petites stations d’adret en haute Maurienne. Une route fait le tour complet du massif en passant par le col de l’Iseran à l’est, le plus haut des Alpes (2 764 m).

Le parc national de la Vanoise, le premier en France, a été délimité en 1963. Son origine est liée à la protection du bouquetin, qui avait déjà fait l’objet de la réserve du Grand Paradis en Italie (1856) transformée en parc national italien en 1922. La zone centrale, très protégée, jouxte ce dernier à la frontière et forme avec lui un ensemble de 1 250 km2 dont 528 en France. La zone périphérique qui l’entoure comprend 28 communes en France totalisant 30 500 habitants sur 1 436 km2. L’ensemble du Parc s’étend ainsi sur 196 500 ha, dont 59 000 ha de surfaces pastorales accueillant 26 000 ovins et 3 200 bovins, 15 000 ha de domaines skiables équipés. Il inclut une centaine de lacs, totalisant 1 275 ha. La forêt n’occupe que 320 ha dans la zone centrale, et 17% de la zone périphérique, soit un total d’environ 25 000 ha.

Cinq réserves naturelles sont spécialement protégées dans le parc à Tignes-Champagny (999 ha à la Grande-Motte et 1 250 ha à la Sache), Tignes (la Grande Sassière, 2 233 ha), Val-d’Isère (la Bailletaz, 495 ha), Les Allues (Plan de Tuéda, 1 112 ha) et Villaroger (ONF, 1 062 ha). Le Parc emploie 70 personnes et ses bureaux sont à Chambéry. Une Maison du Parc se visite au Plan de Tuéda, tandis que la Maison de la Vanoise a été ouverte en 2000 au village de Termignon. Le Parc gère lui-même 17 des 50 refuges de montagne ouverts sur le territoire de la Vanoise. Un Atlas du Parc est accessible sur le site http://atlas.parcsnationaux.org/vanoise/sommaire.asp